NOUVELLES

Le Comité paralympique canadien suit de près la situation en Ukraine

02/03/2014 05:02 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les athlètes paralympiques du Canada font leur arrivée à Sotchi alors que la crise prend de l'ampleur avec l'intervention russe en Ukraine.

Un porte-parole du Comité paralympique canadien a indiqué que l'organisation continue de suivre de près la situation, mais ne compte pas de plans de retrait des Jeux pour le moment.

Martin Richard a mentionné que l'objectif était toujours de se classer parmi les trois meilleurs pays en termes de médailles d'or.

Les Jeux paralympiques doivent se tenir du 7 au 16 mars.

Les troupes russes ont déployé un contingent en Ukraine et l'armée a pris ancrage dans la péninsule de Crimée, à l'ouest de Sotchi le long de la mer Noire. Sotchi est située à seulement 475 kilomètres de la capitale régionale de Crimée, Simferopol.

Le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, a aussi affirmé que le Canada ne retirera pas ses athlètes de Sotchi. M. Baird a soutenu que ces athlètes n'avaient pas à écoper de l'intervention russe.

«La sécurité de notre équipe prime avant tout et nous continuons de surveiller la situation en Ukraine et de travailler de très près avec les responsables gouvernementaux», a dit M. Richard par courriel, dimanche.

Le Comité paralympique international a exprimé le souhait que la situation puisse se régler de manière pacifique.

Une trêve olympique, déterminée par une résolution des Nations unies, appelle les parties dans un conflit à cesser les hostilités durant les événements olympiques.

PLUS:pc