NOUVELLES

Israël: opposition contre la conscription des Juifs ultra-orthodoxes

02/03/2014 05:29 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

JERUSALEM, Israël - Des centaines de milliers de Juifs ultra-orthodoxes se sont rassemblés, dimanche, dans les rues de Jérusalem, bloquant des rues et paralysant la ville, dans une démonstration de force contre les plans du gouvernement de les forcer à servir au sein des forces militaires israéliennes.

L'importante opposition à la conscription constitue un problème pour le pays, qui a toujours été aux prises avec des déchirements internes concernant la place des ultra-orthodoxes dans la société israélienne.

Le service militaire est au coeur de cette mésentente. Depuis la création d'Israël en 1948, les Juifs ultra-orthodoxes ont pu éviter le service militaire et ont pu poursuivre leurs études religieuses, contrairement aux autres hommes du pays qui doivent obligatoirement intégrer l'armée.

Les ultra-orthodoxes composent environ 8 pour cent de la population du pays, qui compte quelque 8 millions de personnes. Les membres de la communauté disent que les jeunes hommes servent leur pays par la prière et les études, en préservant du même coup l'héritage du pays et perpétuant un mode de vie qui a permis de protéger la culture israélienne depuis des siècles.

Mais cette exemption ne fait pas l'unanimité. Des laïcs israéliens disent que les ultra-orthodoxes ne font tout simplement pas leur part dans la vie du pays. Le dossier a d'ailleurs été au coeur de la dernière élection législative, où un gouvernement de centre-droit a été élu, et qui promet de mettre un terme à cette exception.

Le parlement devrait tenir un vote sur la question, le mois prochain. Si les changements sont adoptés, l'objectif de l'armée est d'embaucher 5200 ultra-orthodoxes d'ici le milieu de l'année 2017.

PLUS:pc