NOUVELLES

Irak: six morts dont trois soldats dans des violences

02/03/2014 07:17 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

Six personnes, dont trois soldats et un officier de police ont péri dimanche dans de nouvelles attaques en Irak, ont annoncé des sources médicales et de sécurité.

Trois militaires, un officier de police, un milicien anti-Qaïda et un garde du corps du vice-ministre de l'Electricité ont été tués dans des attaques séparées dans des localités sunnites du nord et de l'ouest de la capitale.

L'Irak est plongé depuis début 2013 dans une nouvelle spirale de violences, renouant avec les niveaux de 2008 lorsque le pays sortait à peine de deux années d'un conflit confessionnel ayant fait des dizaines de milliers de morts, après l'invasion américaine de 2003.

En février, les attentats et les combats ont fait au moins 744 morts selon des chiffres de l'AFP basés sur des sources médicales et de sécurité.

Ce bilan est inférieur aux 991 morts de janvier, mais trois fois supérieur au mois de février 2013.

Depuis un an, cette escalade est alimentée par le mécontentement de la minorité sunnite, qui se sent marginalisée par le gouvernement du chiite Nouri al-Maliki, et par le conflit en Syrie voisine, qui a favorisé la montée en puissance d'insurgés sunnites engagés des deux côtés de la frontière.

bur-psr/srm/hj/faa

PLUS:hp