NOUVELLES

Des prix peu prisés ont été décernés par la Ligue des contribuables du Québec

02/03/2014 03:48 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

CANDIAC, Qc - La Ligue des contribuables du Québeca voulu attirer l'attention sur quelques «individus et organismes qui se comportent comme des boulimiques avec l'argent des contribuables».

Pour ce faire, cet organisme non partisan et sans but lucratif a décerné ses Gloutons d'or, d'argent et de bronze pour l'année 2013.

Le premier de ces prix est revenu aux sénateurs Patrick Brazeau, Mike Duffy et Pamela Wallin ainsi qu'à leur ancien collègue Mac Harb.

Selon la directrice générale de la Ligue, Claire Joly, ils n'ont vraiment pas volé cet «honneur» puisqu'ils ont «empoché de généreuses allocations et des remboursements de dépenses auxquels ils n'avaient pas droit».

La deuxième «récompense» a été attribuée à Hydro-Québec.

Mme Joly estime que la société d'État se retrouve au coeur du palmarès peu reluisant de son organisation pour avoir conclu une entente très onéreuse avec l'entreprise TransCanada qui n'arrivera à échéance qu'en 2026.

Enfin, le gouvernement conservateur a raflé le Glouton de bronze pour ce que Claire Joly appelle «le fiasco des écoles afghanes».

Elle soutient que le gouvernement du premier ministre Stephen Harper a financé l'agrandissement ou la construction d'une cinquantaine d'établissements scolaires dans la région de Kandahar et que les travaux ont été réalisés sans supervision adéquate.

D'après Mme Joly, les résultats de ces chantiers laissent donc à désirer c'est-à-dire que les écoles ont des «toits qui coulent, des escaliers menant nulle part [et] un manque criant de toilettes».

PLUS:pc