NOUVELLES

Dallas Buyers Club récolte deux trophées à la 86e soirée des Oscar

02/03/2014 08:47 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - Dallas Buyers Club, le long métrage du cinéaste québécois Jean-Marc Vallée, a remporté deux prix, dont l'un des honneurs les prestigieux, celui remis au meilleur acteur dans un second rôle, lors du 86e gala des Oscar, dimanche.

Déjà primé aux Golden Globes, par la Screen Actors Guild, de même que samedi, lors des Spirit Awards, Jared Leto a obtenu la consécration suprême du cinéma américain pour sa prestation de Rayon, un transgenre séropositif.

Il a notamment été préféré à l'Allemand Michael Fassbender, cruel esclavagiste de «Esclave pendant douze ans» (12 Years a Slave) et au Somalien Barkhad Abdi, qui campe le rôle d'un pirate somalien dans «Capitaine Philips» (Captain Philips).

Leto a dédié son trophée à sa mère, qui l'accompagnait à la soirée.

«Merci de m'avoir appris à rêver», a déclaré le lauréat, qui n'a pas oublié de remercier le réalisateur québécois dans son discours.

Leto a aussi eu une pensée pour les peuples de l'Ukraine et du Venezuela.

«Nous sommes ici et pendant que vous luttez pour réaliser vos rêves, vivre l'impossible, nous pensons à vous.»

À peine dix minutes plus tard, l'œuvre de Jean-Marc Vallée était de nouveau acclamée, cette fois pour les meilleurs maquillages et coiffures.

Mais Vallée, alias John Mac McMurphy, n'a pas eu la chance de monter sur scène pour réclamer la statuette réservée au meilleur montage, le prix allant plutôt aux artisans de «Gravité».

En lice dans dix catégories, «Gravité» en était alors à son cinquième honneur de la soirée, après avoir été récompensé pour la qualité de ses effets visuels, le meilleur mixage de son, le meilleur montage de son et la meilleure photographie.

Il a ajouté un sixième trophée à son tableau de chasse, celui pour la meilleure musique originale, puis celui du meilleur réalisateur, faisant d'Alfonso Cuaron le premier Latin à recevoir pareil honneur dans l'histoire des Oscar.

«Gravité» s'est cependant fait damer le pion dans la catégorie des meilleurs décors par «Gatsby le Magnifique», qui récoltait ainsi un deuxième trophée, après avoir reçu l'Oscar pour la meilleure création de costumes.

«Dallas Buyers Club» a aussi été laissé de côté dans la catégorie du meilleur scénario original, la statuette étant présentée à Spike Jonze pour «Elle» (Her).

Premier film, premier Oscar

Le premier long métrage de la carrière de Lupita Nyong'o lui aura valu rien de moins qu'une belle et prestigieuse statuette dorée, celle remise à la meilleur actrice dans un second rôle.

Primée la veille lors du gala des Spirit Awards et en janvier par la Screen Actors Guild, l'actrice d'origine kényane, née au Mexique, a reçu le précieux trophée pour son rôle de Patsey, une esclave sexuelle brutalisée à répétition dans «Esclave pendant douze ans» (12 Years a Slave).

«Merci à l'Académie pour cette incroyable marque de reconnaissance. Je n'oublie pas une seule seconde que toute cette joie dans ma vie est due à la douleur de quelqu'un d'autre», a-t-elle dit.

L'actrice a aussi remercié le réalisateur Steve McQueen.

«Je suis certaine que les morts te regardent d'en haut et qu'ils sont reconnaissants, tout comme moi.»

Nyong'o a notamment été préférée à la jeune Jennifer Lawrence, dans «Arnaque américaine» (American Hustle), et à Julia Roberts, dans «Le temps d'un été» (August : Osage County).

Lawrence tentait de devenir la première femme depuis la grande Katherine Hepburn, en 1968, à remporter des Oscars lors d'années consécutives, après sa consécration à titre de meilleure actrice pour «Le Bon Côté de choses» (Silver Linings Playbook), l'année dernière.

Il s'agissait d'un premier honneur pour le puissant film du réalisateur britannique Steve McQueen, en lice dans huit autres catégories. «Esclave pendant douze ans» a plus tard récolté un deuxième prix, celui du meilleur scénario adapté.

Dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère, «La Grande Beauté» (La Grande Bellezza), long métrage italien de Paolo Sorrentino, a obtenu l'Oscar, comme prévu.

La première heure de la soirée avait permis d'honorer «M. Hublot» (court métrage d'animation), «La Reine des Neiges», (meilleur film d'animation), «Helium» (court métrage de fiction), «The Lady in Number 6» (court métrage documentaire) et «20 Feet from Stardom» (meilleur documentaire).

«La Reine des Neiges» a plus tard mérité un deuxième Oscar, pour la meilleure chanson originale, «Let It Go», interprétée par Idina Menzel.

PLUS:pc