NOUVELLES

Crise en Ukraine: le chef de la diplomatie espagnole écourte sa visite en Iran

02/03/2014 06:08 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

Le chef de la diplomatie espagnole José Manuel García-Margallo a écourté dimanche sa visite en Iran pour participer à une réunion avec ses homologues de l'Union européenne sur la crise en Ukraine, a-t-on appris de source diplomatique espagnole à Téhéran.

"Il repart cet après-midi pour Bruxelles", a déclaré à l'AFP une source diplomatique.

Le ministre espagnol, qui devait rester plusieurs jours en Iran, s'était dit "inquiet de l'intégrité territoriale de l'Ukraine", dimanche lors d'une conférence de presse avec son homologue iranien Mohammad Javad Zarif.

La chef de la diplomatie de l'Union européenne Catherine Ashton a convoqué lundi un conseil extraordinaire des ministres des Affaires étrangères sur les développements en Ukraine, sous la menace d'une intervention armée russe.

Cette réunion sera la deuxième des chefs de la diplomatie des 28 pays membres de l'UE consacrée à la situation en Ukraine en moins de deux semaines.

M. Zarif s'est pour sa part dit "inquiet de l'évolution de la situation en Ukraine".

"Nous espérons qu'il y aura une solution pacifique à la crise et que des efforts seront menés pour éviter une aggravation de la situation dans cette région sensible", a ajouté le ministre iranien des Affaires étrangères, dont la pays est un allié stratégique de Moscou.

Ali Akbar Velayati, conseiller pour les affaires diplomatiques du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a pour sa part dénoncé les "visées de l'Otan" en Ukraine, alors que l'Alliance atlantique devait se réunir dimanche pour évoquer la crise ukrainienne.

"En tant qu'alliance militaire, l'Otan a des visées en Ukraine et tente de s'étendre vers l'Est pour que l'Ukraine en devienne membre. Nous espérons que leurs ingérences cesseront", a déclaré M. Velayati, cité par l'agence Mehr.

"Nous espérons que les ingérences extérieures cesseront et que les affaires seront remises aux mains des Ukrainiens", a-t-il ajouté.

Le président russe Vladimir Poutine a obtenu samedi le feu vert du Parlement pour le "recours sur le territoire de l'Ukraine aux forces armées russes jusqu'à la normalisation de la situation politique dans ce pays".

sgh-cyj/fcc

PLUS:hp