NOUVELLES

Irak: hausse record des exportations pétrolières en février

01/03/2014 12:14 EST | Actualisé 01/05/2014 05:12 EDT

Les exportations de pétrole ont bondi en février en Irak, atteignant 2,8 millions de barils par jour (mbj), un niveau atteint pour la dernière fois il y a plus de vingt ans, a indiqué samedi un vice-Premier ministre.

La production a elle atteint 3,5 mbj en février, a précisé Hussein Chahristani, vice-Premier ministre responsable des affaires énergétiques, lors de l'inauguration d'une raffinerie à Bassora, ville portuaire du sud de l'Irak.

Ces chiffres sont les plus hauts depuis l'invasion du Koweït par Saddam Hussein en 1990, qui avait déclenché un embargo et des sanctions internationales, selon des chiffres du ministère du Pétrole.

Hussein Chahristani a toutefois déploré les différends existant entre Bagdad et la province autonome du Kurdistan irakien, assurant que la production aurait été nettement supérieure si la question de l'exportation du pétrole de cette région avait été réglée.

Le gouvernement régional kurde considère en effet que le pétrole et le gaz produits dans cette région sont la propriété du Kurdistan et cherche à vendre le pétrole à l'international sans passer par les autorités fédérales de Bagdad, qui considèrent que cette énergie appartient au pays tout entier.

Les exportations pétrolières irakiennes avaient baissé en 2013, en dépit des efforts du gouvernement, qui cherche à augmenter les ventes pour financer la reconstruction du pays.

En janvier 2014, l'Irak a exporté 69,1 millions de barils, soit une moyenne 2,22 millions de barils par jour, selon les chiffres du ministère du Pétrole.

Les responsables irakiens souhaitent que la production atteigne 9 millions de barils par jour d'ici à 2017, un objectif jugé trop optimiste par le Fonds monétaire international (FMI) et l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

str/psr/wd/faa/cbo

PLUS:hp