NOUVELLES

Espagne: une localité vote l'interdiction du voile intégral dans les lieux publics

01/03/2014 03:48 EST | Actualisé 01/05/2014 05:12 EDT

La localité catalane de Reus, dans le nord-est de l'Espagne, a interdit vendredi le port du voile intégrale dans les lieux publics, deux ans après une décision similaire dans une autre ville, annulée par la justice.

La règlementation à Reus empêchait déjà "l'usage de la Burqa, passe-montage, casque, tout élément qui empêche l'identification des personnes dans les locaux municipaux. L'idée est que cette réglementation s'étende à la voie publique et aux autobus municipaux", a affirmé à la presse l'ajointe au maire chargé de la sécurité Alicia Alegret.

"Il s'agit d'une question de sécurité publique" et non de religion, a-t-elle assuré, pour justifier l'interdiction du niqab (voile qui ne laisse apparaître que les yeux) et de la burqa (qui couvre le visage d'un filet).

Cette décision a été critiquée par l'association musulmane Watani qui a dénoncé, dans un communiqué une "interdiction de la liberté religieuse". "Nous doutons que ce soit un question +soulevée par la société+, étant donné son utilisation qui est très minoritaire", souligne-t-elle.

En juillet 2010, une autre localité catalane, Lérida (nord-est), était devenue la première ville espagnole à interdire le port du voile intégral dans 130 lieux de la ville. Cette décision avaient été annulée par la suite par le Tribunal suprême.

Début juillet 2010, le Parlement régional catalan avait finalement rejeté, à l'issue d'un vif débat en Espagne, une motion en faveur de l'interdiction totale du port du voile islamique intégral dans toute cette région, après l'avoir adoptée dans un premier temps.

La communauté musulmane représente 1,2 million de personnes mais le port du voile intégral est très minoritaire.

ib/jeb

PLUS:hp