NOUVELLES

Coupe du monde messieurs - Kvitfjell: au bonheur d'Erik Guay

01/03/2014 08:04 EST | Actualisé 01/05/2014 05:12 EDT

Le Canadien Erik Guay a remporté samedi sa cinquième victoire en Coupe du monde de ski alpin à Kvitfjell en Norvège, alors que dans la lutte pour le classement général, Aksel Lund Svindal s'est contenté à domicile de la sixième place.

Sacré champion du monde de la spécialité en 2011 à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), Guay a profité d'une pointe de vitesse à 142 km/h -- le plus rapide de l'ensemble des skieurs -- avant la dernière bosse pour s'assurer une troisième victoire en descente dans sa carrière en Coupe du monde.

"Je dois remercier mon préparateur de ski, parce que sur les dernières secondes de course, j'étais très rapide", s'est félicité le Canadien.

Guay prend ses habitudes à Kvitfjell, puisqu'il avait déjà remporté le premier super-G de sa carrière, en mars 2010, déjà en Norvège.

"C'était une bonne course de ma part, les conditions étaient, comme hier, assez difficiles, avec une piste était très molle sur le milieu du tracé. Hier, ce n'était pas un avantage de partir avec un numéro élevé. Aujourd'hui j'ai réussi à profiter de mon dossard", a ajouté Guay.

Derrière le Québécois, le Français Johan Clarey a pris la deuxième place et l'Autrichien Matthias Mayer, sacré champion olympique de descente il y a trois semaines à Sotchi, s'est classé troisième.

Tous deux réalisent leur meilleure performance sur une étape de Coupe du monde en descente: c'est le premier podium pour Matthias "Mothl" Mayer, alors que Clarey avait pris la troisième place cette saison de la descente de Val Gardena en décembre.

- Mauvaise opération pour Svindal -

Seulement sixième de la course, le Norvégien Aksel Lund Svindal avait du mal à cacher sa déception dans la perspective du classement général de la Coupe du monde. Certes ce résultat lui permet de reprendre les commandes, mais il ne compte que 27 points d'avance sur l'Autrichien Marcel Hirscher, qui ne prend pas le départ des courses de vitesse.

Svindal, qui n'avait jamais terminé une descente de Coupe du monde au-delà de la quatrième place avant l'étape norvégienne, a dû se contenter d'une cinquième place vendredi et d'une sixième place samedi.

"C'est beaucoup trop peu! Marcel est trop bon pour les prochaines courses", a reconnu le grand Scandinave, qui s'est pourtant assuré le gain d'un deuxième petit globe de cristal dès vendredi en descente.

Pour le grand globe, Svindal prédit une lutte à deux avec Marcel Hirscher, "mais Alexis Pinturault aussi n'est pas si loin derrière". Le Français compte un retard de 208 points sur le Norvégien.

Dimanche, Svindal pourra se consoler avec un cinquième petit globe de cristal en super-G, et toujours l'objectif de marquer un maximum de points par rapport à ses deux concurrents au classement général.

Au repos ce week-end, Hirscher et Pinturault, auront l'avantage jusqu'à la fin de la saison de quatre courses techniques (deux slaloms géants et deux slaloms) qui leur sont plus favorables, contre deux courses de vitesse (une descente et un super-G) dans lesquelles Svindal est plus à l'aise.

tba/jde

PLUS:hp