NOUVELLES

Une centaine de femmes de divers pays veulent aller à Gaza dénoncer le blocus

28/02/2014 10:07 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

Plus de cent femmes de divers pays vont tenter de se rendre à Gaza pour célébrer avec des Palestiniennes la journée des Femmes le 8 mars et dénoncer le blocus de la bande de Gaza, selon l'association pro-palestinienne CAPJPO-EuroPalestine.

Les participantes, venues de France, des Etats-Unis, d'Algérie, de Grande-Bretagne, de Suisse... vont partir en début de semaine prochaine pour Le Caire et iront ensuite à Rafah, point de passage entre l'Egypte et le territoire palestinien, pour tenter d'être à Gaza le 8 mars, a précisé l'association.

Le passage de Rafah, unique accès à la bande de Gaza qui ne soit pas contrôlé par Israël, est cependant très souvent fermé par les autorités égyptiennes.

Parmi les participantes figurent Djamila Bouhired, une figure de l'indépendance algérienne, ajoute le communiqué de la CAPJPO, précisant que l'opération a été lancée suite à "un appel au secours lancé par des associations féminines de la bande de Gaza".

L'Etat hébreu impose un blocus à la bande de Gaza depuis juin 2006, initialement en représailles au rapt d'un soldat israélien, Gilad Shalit, libéré en octobre 2011 en échange de 1.000 prisonniers palestiniens détenus en Israël. Le blocus a été renforcé en 2007, quand le mouvement islamiste Hamas a pris le contrôle de Gaza, puis quelque peu assoupli sous la pression internationale.

cf/prh/hm

PLUS:hp