NOUVELLES

Un incendie à bord d'un navire canadien près d'Hawaï fait des blessés mineurs

28/02/2014 03:10 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

VANCOUVER - Plusieurs membres d'équipage ont subi des blessures mineures à la suite d'un incendie qui s'est déclaré dans la salle des machines du navire militaire canadien Protecteur au large de Hawaï.

Le vaisseau de ravitaillement, construit il y a 44 ans, revenait à son port d'attache d'Esquimalt, en Colombie-Britannique, lorsque l'incendie s'est déclaré, jeudi soir.

Dans une déclaration transmise vendredi matin par voie de communiqué, la Défense nationale a spécifié que les marins avaient éteint l'incendie et que l'équipage «maîtrisait la situation». Des marins ont été légèrement blessés et ils reçoivent des soins à bord.

L'équipage à bord de ce navire long de 172 mètres a contacté le quartier général à Esquimalt, jeudi soir à 23 h 20 (HNE) pour signaler l'incendie.

Le Protecteur se trouve actuellement à environ 630 kilomètres au nord-est de Pearl Harbor, et sa puissance motrice est limitée. Le destroyer américain Michael Murphy a été dépêché pour l'assister, et le navire canadien devrait rentrer à Pearl Harbor pour évaluer les avaries.

Un total de 279 membres d'équipages se trouvent à bord du Protecteur, tout comme 17 membres des familles des marins, ainsi que deux entrepreneurs civils, qui rentraient en Colombie-Britannique après des manoeuvres de longue durée au centre de l'océan Pacifique.

À l'automne 2013, le Protecteur était entré en collision avec un autre navire militaire canadien, l'Algonquin, alors qu'il faisait route vers Hawaï. L'accident avait causé des dégâts considérables à l'Algonquin, mais le Protecteur avait aussi été endommagé à sa proue. Les deux vaisseaux ont dû annuler un voyage prévu en Australie et rentrer à Esquimalt pour être réparés.

Le NCSM Protecteur est un navire auxiliaire de ravitaillement en carburant, l'un des deux vaisseaux du genre lancés par la Marine en 1969.

Après l'accident, l'an dernier, l'armée a annoncé que le Protecteur et son vaisseaux jumeau sur la côte Est, le NCSM Preserver, seraient envoyés à la casse en 2015.

PLUS:pc