NOUVELLES

«Les Garçons et Guillaume, à table!» triomphe à la cérémonie des César

28/02/2014 06:56 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

PARIS - Le long métrage «Les Garçons et Guillaume, à table!» est reparti grand gagnant de la la Cérémonie des César, vendredi, remportant plusieurs des prix les plus prestigieux de la cérémonie.

Guillaume Gallienne a frappé un grand coup avec cette première oeuvre, qui a gagné les trophées du meilleur film, du meilleur premier film, du meilleur acteur (Guillaume Gallienne) et de la meilleure adaptation (Guillaume Gallienne aussi) ainsi que celui du meilleur montage (Valérie Deseine).

En fait, la seule catégorie dans laquelle la scénariste, acteur et réalisateur n'a pas été honoré aura été celle de la meilleure réalisation. C'est le légendaire — et controversé — Roman Polanski qui l'a coiffé au poteau grâce à son travail derrière la caméra pour le film «La Vénus à la fourrure».

L'un des grands perdants de la soirée aura été le film «La Vie d'Adèle», qui a dû se contenter d'une seule statuette sur une possibilité de huit.

La jeune actrice Adèle Exarchopoulos a sauvé la mise pour l'oeuvre d'Abdellatif Kechiche — qui avait été décorée de la Palme d'or à Cannes en mai dernier — en mettant la main sur le César du meilleur espoir féminin.

Sa partenaire de jeu Léa Seydoux, qui était en lice dans la catégorie de la meilleure actrice, a dû s'incliner au profit de Sandrine Kiberlain, que l'Académie des arts et techniques du cinéma a honorée pour son rôle dans le long métrage «9 mois ferme».

Reste que l'une de celles qui a le plus fait tourner les têtes, vendredi soir — même si elle est repartie de la cérémonie bredouille — aura sans contredit été l'actrice Julie Gayet, à qui l'on prête une liaison avec le président français François Hollande.

Elle a foulé le tapis rouge qui avait été déroulé devant le Théâtre du Châtelet, à Paris, mais n'a pas gravi les marches pour accepter le trophée de la meilleure actrice de soutien pour son rôle dans «Quai d'Orsay». L'Académie lui a préféré Adèle Haenel («Suzanne»).

Le partenaire de jeu de Mme Gayet dans «Quai d'Orsay», Niels Arestrup, a pour sa part ajouté un troisième César à sa collection dans la catégorie du meilleur rôle de soutien. Il a été primé pour ses rôles secondaires dans «De battre mon coeur s'est arrêté», en 2006, et «Un prophète», en 2010.

La célébration du cinéma français, qui a récompensé les artisans dans 21 catégories, était animée par la comédienne belge Cécile de France.

Au cours de la soirée, un César d'honneur a été remis à l'actrice américaine Scarlett Johansson.

PLUS:pc