NOUVELLES

Le gouvernement Renzi sauve la ville de Rome de la faillite

28/02/2014 12:15 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

Le nouveau gouvernement italien de Matteo Renzi a adopté vendredi un décret-loi pour éviter la faillite à la ville de Rome après le récent rejet par le Parlement d'une aide financière à la capitale.

Ce décret-loi, adopté en conseil des ministres, prévoit le versement "en une fois" de 570 millions d'euros qui auraient été en temps normal versés en plusieurs échéances, indique un communiqué.

Le gouvernement ordonne à la capitale dans le même temps de préparer "un plan pluriannuel" visant à l'équilibre de ses comptes en privatisant si nécessaire certaines entreprises ou en vendant une partie de son patrimoine immobilier.

Cette aide de l'Etat "est accompagnée de l'obligation d'avoir un plan pour restructurer les comptes et augmenter les recettes", a précisé devant la presse Graziano Delrio, bras droit de M. Renzi, rappelant que la capitale se devait d'adopter "une politique d'austérité".

Le maire de la Ville éternelle, Ignazio Marino, avait menacé jeudi de suspendre tous les services municipaux -transports, ramassage des ordures..- si une solution n'était pas trouvée.

"Je ne serai pas un nouveau Néron", avait-il clamé, en allusion à l'empereur romain qui jouait de la lyre en regardant sa ville incendiée.

M. Marino, qui administre la capitale italienne seulement depuis les élections de juin dernier, est confronté à un déficit budgétaire de 816 millions d'euros.

Le décret-loi concerne également d'autres villes qui ont besoin d'aide pour certains événements et alloue ainsi 25 millions d'euros pour Expo-2015, l'exposition universelle qui se déroulera l'année prochaine à Milan (nord).

ljm/mle/sym

PLUS:hp