NOUVELLES

L'ambassadeur américain pour la Syrie prend sa retraite

28/02/2014 03:08 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

Le département d'Etat américain a annoncé vendredi le départ à la retraite de l'ambassadeur pour la Syrie Robert Ford, qui était son principal contact avec les dirigeants de l'opposition syrienne, évoquant "une perte" pour la diplomatie américaine.

"Robert Ford prend sa retraite après près de 30 ans de carrière" dans la diplomatie américaine, a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Jennifer Psaki.

"Son extraordinaire leadership a guidé notre réponse à l'un des plus grands défis de politique étrangère de la région", a estimé la porte-parole. "Depuis l'éclatement de cette crise, l'ambassadeur Ford a travaillé sans cesse pour aider le peuple syrien dans sa lutte pour la liberté et la dignité".

Robert Ford avait quitté Damas en 2011, lors de la fermeture de l'ambassade décidée par Washington au moment où le soulèvement de l'opposition, en mars de cette année, tournait à la guerre civile dans le pays. Depuis, il a multiplié les allers-retours entre les Etats-Unis et la Turquie, passant des heures avec les dirigeants de l'opposition syrienne installés près d'Istanbul.

"Il est évident que son départ représente une perte, non seulement à cause des contacts qu'il avait établis, mais aussi à cause de son expertise et de ses connaissances", a reconnu Mme Psaki.

Elle a précisé que le secrétaire d'Etat adjoint Lawrence Silverman assurerait l'interim, le temps que la Maison Blanche lui choisisse un successeur. "Il y aura une continuité, étant donné qu'un certain nombre de responsables restent en place", a assuré la porte-parole du département d'Etat: "Bien évidemment, je suis sûre qu'on étudiera notamment le rôle que jouera la prochaine personne à occuper ce poste par rapport à l'opposition".

La conférence de Genève s'était ouverte le 22 janvier et les tractations entre Damas et l'opposition s'étaient poursuivies jusqu'au 15 février, mais sans produire aucun résultat.

jkb/mdm/rap

PLUS:hp