NOUVELLES

La police d'Edmonton arrête un suspect en lien avec un attentat à l'arme blanche

28/02/2014 06:11 EST | Actualisé 30/04/2014 05:12 EDT

EDMONTON - La police d'Edmonton a arrêté un suspect en lien avec un attentat commis à l'arme blanche qui a fait deux morts, vendredi après-midi, dans un entrepôt d'une épicerie du nord-ouest de la capitale albertaine.

Les autorités policières ont indiqué que Jayme Pasieka, un homme de 29 ans qui était considéré comme étant armé et dangereux, a été intercepté, sans incident additionnel, alors qu'il se trouvait dans le secteur sud de la ville, quelque trois heures après les événements. Cette arrestation a été rendue possible après qu'un «citoyen vigilant» eut remarqué un véhicule correspondant à une description faite précédemment par la police.

Selon la police, Pasieka est un employé du centre de distribution de la chaîne d'épicerie Superstore qui emploie au moins 100 personnes. Personne ne pouvait dire si le suspect travaillait, vendredi.

En 2010, Pasieka a été reconnu coupable d'agression armée et d'avoir proféré des menaces. Il avait écopé une peine de 15 mois de probation.

L'inspecteur suppléant Malcolm Allan a fait savoir que quatre autres personnes ont été blessées, après qu'un homme en possession de deux couteaux, et probablement vêtu d'un gilet de protection balistique, «se fut déchaîné», a-t-il cité.

L'identité des victimes n'a pas été révélée, mais deux des survivants auraient été grièvement blessés tandis que les deux autres ont subi des blessures qui ne mettent pas leur vie en danger.

«Il s'agit d'un vaste complexe et nous avons trouvé des victimes un peu partout à l'intérieur, a expliqué M. Allan. Nous avons des dizaines de témoins. Cet individu a circulé dans l'édifice et s'est attaqué à des gens.»

PLUS:pc