NOUVELLES

Drones, armes à feu, espionnage: Pékin critique vertement les USA

28/02/2014 02:10 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

La Chine a accusé vendredi les Etats-Unis de violations des droits de l'homme lors de leurs frappes militaires par drones, dans leur espionnage de l'internet, ainsi que dans la dissémination d'armes à feu sur leur territoire.

Ces critiques chinoises qui n'ont rien d'inédit sont une réponse à la publication jeudi du rapport annuel du département d'Etat sur les droits de l'homme dans le monde. Les autorités américaines y dénoncent la répression "routinière" en Chine des militants des libertés et des droits civiques.

Les Etats-Unis "se gardent de mentionner leurs propres problèmes en matière de droits de l'homme", affirme le gouvernement chinois dans son étude qui s'appuie sur une sélection de sources, dont les médias américains.

Le rapport chinois dénonce notamment "la violence endémique par arme à feu" et le recours au "travail de nombreux enfants" dans le secteur agricole aux Etats-Unis.

L'espionnage électronique, à la manière du programme Prism, "est porteur de graves atteintes aux droits de l'homme" et les frappes effectuées par des drones dans des pays comme le Pakistan causent de "nombreuses victimes chez les civils", ajoute le rapport chinois.

Les autorités américaines accusent régulièrement la Chine de graves atteintes aux droits de l'homme. Pékin répond systématiquement en demandant à Washington de balayer devant sa porte et en publiant son propre rapport sur les Etats-Unis.

Les critères chinois d'évaluation de la situation des droits de l'homme incluent des éléments considérés hors sujet par les pays occidentaux, comme le niveau de vie.

Ces rapports sont publiés dans un contexte de récents sujets de contentieux entre les deux premières puissances mondiales, avec notamment la réception la semaine dernière du dalaï lama à la Maison Blanche.

tjh-seb/pt

PLUS:hp