NOUVELLES

Wall Street hésite, surveillant une audition de Janet Yellen

27/02/2014 10:17 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

Wall Street hésitait jeudi à l'ouverture, digérant des indicateurs américains contrastés, dans un marché prudent surveillant une audition de la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen: le Dow Jones cédait 0,03% mais le Nasdaq prenait 0,13%.

La Bourse de New York avait légèrement progressé la veille, profitant d'une bonne nouvelle sur l'immobilier américain et des résultats satisfaisants de groupes de distribution mais se heurtant à des niveaux de résistance: le Dow Jones avait gagné 0,12%, à 16.198,41 points, et le Nasdaq 0,10%, à 4.292,06 points.

Vers 14H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average lâchait 4,46 points à 16.193,95 points mais le Nasdaq, à dominante technologique, avançait de 5,39 points à 4.292,06 points.

L'indice élargi S&P 500 restait stable (-0,16) point à 1.845,00 points.

Se heurtant depuis le début de la semaine à des seuils de résistance technique, au-dessus d'un sommet historique atteint à la mi-janvier de 1.848,38 points pour le S&P 500, la place new-yorkaise peinait encore jeudi à trouver une direction.

Renforçant cette indécision, les statistiques économiques parues dans la matinée aux Etats-Unis restaient "mitigées", ont noté les experts de Wells Fargo.

Si les commandes de biens durables ont accusé un recul un peu moins prononcé que prévu aux Etats-Unis en janvier, un signe de bon augure pour l'activité industrielle américaine, sur le front très surveillé de l'emploi, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté de façon inattendue pour la semaine close le 22 février.

Le secteur de la distribution apportait toutefois un peu de soutien au marché, ont noté les analystes de la maison de courtage Charles Schwab, citant les revenus trimestriels "largement meilleurs que prévu" de la chaîne de magasins d'électronique Best Buy, montrant un recul moins prononcé qu'attendu, et les pertes moins importantes qu'anticipé du groupe de distribution en difficultés JCPenney.

Les investisseurs adoptaient par ailleurs une attitude prudente alors que la patronne de la banque centrale des Etats-Unis, Janet Yellen, devait être entendue par la Commission bancaire du Sénat dans la matinée sur la politique monétaire américaine.

Ils gardaient également un oeil sur la situation en Ukraine, au bord du gouffre financier et en pleine transition politique après la destitution samedi du président Viktor Ianoukovitch, alors que le Fonds monétaire international (FMI) a reçu jeudi une demande d'aide officielle auquel il s'est dit "prêt à répondre", selon sa directrice générale Christine Lagarde.

Le marché obligataire progressait. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,651% contre 2,673% mercredi soir et celui à 30 ans à 3,606% contre 3,635% à la précédente clôture.

ppa/jum/mdm

PLUS:hp