NOUVELLES

Vince Li : sorties non supervisées accordées

27/02/2014 06:25 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

L'homme qui a décapité un passager d'autocar Greyhound en 2008 pourra effectuer des sorties non supervisées du Centre de santé mentale de Selkirk. C'est ce qu'a décidé la Commission d'examen du Manitoba.

Vince Li pourra se rendre dans la ville de Selkirk sans accompagnateur. Il aura droit à des sorties de 30 minutes, puis la durée sera graduellement augmentée jusqu'à une journée.

Jusqu'à maintenant, Vince Li pouvait sortir de l'établissement accompagné de gardiens de sécurité ou de membres du personnel de l'hôpital. Il aura également la permission de visiter Lockport, Winnipeg et les plages de la région, mais ces sorties devront continuer de se faire sous supervision.

Vince Li a été reconnu non criminellement responsable de la mort de Tim McLean, à bord d'un autocar en juillet 2008. Son psychiatre a indiqué à la Commission d'examen du Manitoba lundi que Vince Li n'était pas violent, qu'il ne souffrait plus de délire et qu'il avait fait des progrès importants. Au moment du meurtre, la schizophrénie dont souffre Vince Li n'avait pas encore été diagnostiquée.

La mère de Tim McLean, Carol de Delley, a réagi à la décision de la Commission jeudi en déclarant que Vince Li devrait rester enfermé à vie.

PLUS:rc