NOUVELLES

Près de la moitié des Canadiens achètent en ligne au moins une fois par mois

27/02/2014 03:07 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

TORONTO - Près de la moitié des internautes canadiens achètent maintenant en ligne au moins une fois par mois, montrent les résultats d'un nouveau sondage de PricewaterhouseCoopers.

Environ 87 pour cent des Canadiens ayant pris part à l'enquête menée pour PricewaterhouseCoopers ont dit effectuer un achat en ligne au moins une fois par an, et 49 pour cent ont indiqué le faire au moins une fois par mois.

Parmi ceux qui ne sont toujours pas intéressés à faire des achats en ligne, un peu plus de la moitié ont affirmé qu'ils se préoccupaient de la sécurité de leurs données personnelles.

Le nombre des personnes ayant cité cette raison pour expliquer pourquoi elles évitaient les achats en ligne est en hausse de 10 points de pourcentage par rapport aux résultats d'une étude similaire menée plus tôt cette année pour la PricewaterhouseCoopers.

Le mois dernier, la société émettrice de cartes de crédit MasterCard a annoncé que les achats électroniques faits par les Canadiens en décembre avaient représenté 7,8 pour cent du total des ventes au détail, soit un nouveau sommet. Sur l'ensemble de 2013, les achats en ligne ont augmenté de 2,3 pour cent au Canada.

Le sondage de PricewaterhouseCoopers permet également de constater que les Canadiens se servent plus souvent de leurs appareils mobiles pour faire des achats.

Environ 25 pour cent des acheteurs en ligne ont affirmé avoir utilisé une tablette électronique pour acheter quelque chose en ligne en 2013, par rapport à 20 pour cent un an auparavant, et près du tiers ont dit avoir utilisé un téléphone intelligent, contre 25 pour cent il y a un an.

Le sondage a été mené en ligne auprès de 1002 Canadiens en juillet et en août.

L'Association de la recherche et de l'intelligence marketing (ARIM), association sans but lucratif qui représente tous les aspects de l'industrie du sondage, estime que les enquêtes en ligne ne peuvent pas présenter une marge d'erreur définitive en raison de leur méthode d'échantillonnage non aléatoire.

PLUS:pc