NOUVELLES

Oui au gaz de schiste, mais pas dans la cour d'un patron d'ExxonMobil

27/02/2014 04:56 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

Au Texas, le président d'ExxonMobil, une entreprise qui milite pour l'exploitation du gaz de schiste aux États-Unis, a demandé à la justice américaine de faire détruire un château d'eau à proximité de sa luxueuse demeure, puisqu'elle est une « monstruosité ».

Un château d'eau d'environ 49 mètres en hauteur et destiné à alimenter des activités de fracturation a été érigé tout près de la résidence de Rex Tillerson à Bartonville.

Le patron d'ExxonMobil et ses voisins d'une communauté de millionnaires ont déposé une plainte auprès du tribunal texan, estimant que le château d'eau est une « nuisance publique et privée ».

Les plaignants craignent le bruit des camions qui transportent de l'eau vers les puits d'extraction. Ils soutiennent que cette « monstruosité » bouleverserait leur tranquillité et menacerait leur environnement.

De plus, l'érection de ce château d'eau risque de dévaluer leurs propriétés luxueuses.

M. Tillerson affirme que la municipalité n'a pas protégé ses résidents en autorisant cette construction. La Ville dit avoir tenté de rassurer le patron d'ExxonMobil à plusieurs reprises en lui expliquant que le trafic routier ne serait pas perturbé puisque la plupart des forages sont terminés à cet endroit.

Un juge a rejeté leur plainte, mais le groupe a fait appel. La justice rendra sa nouvelle décision en juin ou en juillet.

ExxonMobil fait partie d'un groupe d'entreprises du secteur de l'énergie qui tente de convaincre les Américains que l'exploitation du gaz de schiste est l'énergie combustible de l'avenir et est sans danger.

PLUS:rc