NOUVELLES

Les Palestiniens rejettent toute prolongation des négociations (Erakat)

27/02/2014 04:34 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

Les Palestiniens rejettent toute prolongation des négociations de paix avec Israël au-delà de la date butoir de la fin avril, a déclaré jeudi à l'AFP le négociateur en chef Saëb Erakat.

"Il ne sert à rien de prolonger les négociations, ne serait-ce que d'une seule heure, si Israël, représenté par son gouvernement actuel, continue à mépriser le droit international", a affirmé M. Erakat en réponse à des propos du secrétaire d'Etat américain John Kerry, selon lesquels les discussions entre les deux parties se poursuivraient probablement au-delà des neuf mois impartis.

"S'il y avait un partenaire sincère, nous n'aurions même pas eu besoin de neuf heures pour parvenir à un accord", a estimé le négociateur palestinien.

"Mais il n'y a pas de partenaire en Israël qui soit engagé en faveur d'une paix véritable ou du droit international", a-t-il ajouté.

Rappelant qu'il travaillait depuis la fin juillet 2013 à mettre sur pied un "accord-cadre" entre Israël et les Palestiniens, John Kerry a confié mercredi à quelques journalistes qu'il "pensait que personne ne s'inquiéterait s'il y avait encore neuf mois (...) pour boucler" le processus de paix israélo-palestinien.

"Nous essayons d'obtenir une ossature, ce qui est une énorme tâche quand on sait que l'on s'est servi jusqu'ici de ces sept mois pour tenter de comprendre les positions des deux camps et pour pouvoir donner corps aux négociations finales", a souligné le secrétaire d'Etat, qui impose un black-out médiatique sur la teneur des tractations directes.

Les dirigeants israéliens souhaitent publiquement une extension des négociations de paix --qui ont repris en juillet après une interruption de près de trois ans-- au-delà de l'échéance fixée au 29 avril.

Lors de son dernier voyage au Proche-Orient en janvier, M. Kerry avait présenté un projet d'"accord-cadre" traçant les grandes lignes d'un règlement définitif portant sur les questions dites de "statut final": les frontières, les colonies, la sécurité, le statut de Jérusalem et les réfugiés palestiniens.

na-sy-agr/cco

PLUS:hp