NOUVELLES

L'ancien président allemand Christian Wulff acquitté d'accusations de corruption

27/02/2014 03:00 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

BERLIN - L'ancien président de l'Allemagne Christian Wulff a été acquitté, jeudi, d'accusations de corruption qui l'avaient forcé à démissionner de ses fonctions il y a deux ans.

Christian Wulff a été le chef adjoint du Parti conservateur de la chancelière Angela Merkel. Elle l'avait choisi pour occuper les fonctions de président du pays, un rôle essentiellement cérémonial. D'ailleurs, sa démission, moins de deux ans après le début de son mandat, embarrassait grandement la chancelière allemande.

M. Wulff a quitté son poste quand des procureurs ont demandé au Parlement de lui retirer son immunité, en février 2012, pour qu'ils puissent mener une enquête formelle sur lui.

Il avait déjà fait face à de nombreuses allégations de corruption du temps qu'il était gouverneur d'État de la Basse-Saxe, avant de devenir président du pays en 2010.

Selon ce que rapporte l'agence de nouvelles Deutsche Presse-Agentur, la cour d'État de Hanovre a acquitté M. Wulff d'avoir accepté des faveurs illégalement.

Les accusations portaient sur 1100 $ en frais d'hôtel et d'activités que le producteur cinématographique David Groenewold aurait payés à M. Wulff et à sa famille durant l'Oktoberfest à Munich en 2008. Les procureurs soutenaient que l'ancien président avait ensuite aidé le producteur à trouver le financement pour un film.

Les deux hommes en cause ont toujours nié les allégations.

PLUS:pc