NOUVELLES

Hollande au Nigeria pour une visite centrée sur l'économie et la sécurité

27/02/2014 05:54 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

Le président français François Hollande est arrivé jeudi à Abuja pour participer aux cérémonies du centième anniversaire de l'unification du Nigeria ainsi qu'à une conférence internationale sur la sécurité, la paix et le développement en Afrique, a constaté une journaliste de l'AFP.

Accompagné du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, M. Hollande, a été accueilli sur le tapis rouge du tarmac de l'aéroport d'Abuja par le vice-président du Nigeria Namadi Sambo et la ministre des Finances, Mme Ngozi Okonjo Iwaela.

Invité d'honneur du président Goodluck Jonathan, il sera le seul chef d'Etat occidental à assister aux côtés d'une vingtaine de dirigeants africains à la conférence d'Abuja. Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso sera également présent.

Hôte début décembre d'un sommet franco-africain, organisé à l'Elysée, sur la paix et la sécurité en Afrique, François Hollande est le deuxième président français à se rendre au Nigeria après Jacques Chirac en 1999.

Alors qu'à Paris le Parlement a massivement approuvé mardi la prolongation de l'intervention militaire française Sangaris, lancée le5 décembre en Centrafrique, M. Hollande pourrait faire une halte vendredi à Bangui, sur la route du retour. Il s'y était déjà rendu le 10 décembre, en revenant des cérémonies d'hommage en Afrique du Sud à Nelson Mandela, décédé quelques jours plus tôt.

Cette étape n'a pour l'heure pas été confirmée par l'Elysée. "On est sur un terrain de guerre, comme dans le cas du Mali (où la France est également engagée militairement depuis janvier 2013). Donc il doit forcément décider au dernier moment", a-t-on indiqué de source proche de la présidence.

Au Nigeria, François Hollande rencontrera en tête à tête son homologue Goodluck Jonathan, avec lequel il conclura également une table ronde réunissant les dirigeants d'une cinquantaine d'entreprises françaises et nigérianes. Objectif : pousser les pions de la France dans l'ex-colonie britannique, deuxième économie du continent africain. De grands groupes français participent à cette rencontre comme Total, Alstom, Bouygues, Thales, Lafarge, Sanofi.

La sécurité et la lutte contre le terrorisme seront également au coeur de ce déplacement, alors que les autorités nigérianes sont confrontées aux attaques meurtrières des insurgés islamistes Boko Haram. La dernière attaque lui étant attribuée a fait dans la nuit de lundi à mardi 43 morts dans un lycée du nord-est du pays.

Dans la soirée, M. Hollande participera aux festivités du centenaire dans le stade d'Abuja.

swi/rh/hba

PLUS:hp