NOUVELLES

"El Chapo" Guzman, le fils de paysans devenu le "narco" le plus puissant du monde

27/02/2014 12:45 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

Né au milieu des cultures de marijuana du nord-ouest du Mexique, Joaquin "El Chapo" Guzman a débuté comme paysan mais son astuce et son ambition l'ont porté au Panthéon des trafiquants de drogue mondiaux, membre du club des plus grandes fortunes de la planète.

Recherché par le Mexique et les Etats-Unis depuis son évasion d'une prison de haute sécurité dans un panier de linge sale en 2001, ce homme rusé a vu le jour le 4 avril 1957 à Badiraguato, dans l'Etat de Sinaloa, au sein d'une humble famille d'agriculteurs.

"El Chapo", diminutif de "chaparro" ("courtaud"), allusion à son 1,64 mètre, a abandonné l'école en fin de primaire pour commencer à travailler dans les champs de marijuana et de pavot du Sinaloa, berceau des principaux "capos" de la drogue mexicains, dont beaucoup ont fini par travailler sous ses ordres.

Interpellé le 22 février dans la station balnéaire de Mazatlan (Sinaloa), "El Chapo figurait dans le top 10 (des barons de la drogue), avec Amado Carrillo (défunt dirigeant du cartel de Juarez) au Mexique et Pablo Escobar" en Colombie, a indiqué à l'AFP Samuel Gonzalez, ancien procureur anti-drogue au Mexique.

Par l'intermédiaire de son oncle, Joaquin Guzman passe des champs à la contrebande, puis au trafic de marijuana.

C'est dans les années 1980 qu'il intègre véritablement le crime organisé, au service du "Parrain", Miguel Angel Félix Gallardo, du cartel de Guadalajara (centre-ouest).

L'une des premières tâches du trafiquant est de nouer des contacts avec des cartels colombiens, avec lesquels il tissa d'étroites alliances, afin d'alimenter en cocaïne les Etats-Unis, mais également l'Europe et l'Asie.

- Rivaux et alliés dans la mire -

Après l'arrestation de Félix Gallardo en 1989, ses lieutenants se répartissent ses territoires et "El Chapo" s'établit dans le nord-ouest du pays, où il fonde avec d'autres le cartel de Sinaloa.

Les guerres avec des cartels rivaux, comme celui des frères Arellano Félix, conduisent à la mort en 1993 du cardinal Juan Jesus Posadas Ocampo, visiblement confondu avec Guzman, abattu par des hommes de mains à l'aéroport de Guadalajara.

Cerné, celui-ci se réfugie peu après au Guatemala, où il est arrêté, renvoyé au Mexique et incarcéré dans la prison de haute sécurité de Puente Grande, dans l'Etat de Jalisco (ouest).

Après son évasion rocambolesque en 2001, "El Chapo" reprend la tête du cartel de Sinaloa et en fait en quelques années l'organisation criminelle la plus puissante du Mexique.

Hommes d'affaires avisé, il n'hésite pas non plus à livrer de sanglantes batailles contre rivaux et alliés encombrants.

"+El Chapo+ voit tout le monde comme une menace. S'il observe que quelqu'un prend du pouvoir, il se charge de l'effacer du chemin", a expliqué à l'AFP une source dans les services de sécurité américains.

Durant sa cavale, Guzman devient l'un des symboles du narcotrafic contre lequel l'ancien président Felipe Calderon (2006-2012) a déployé l'armée, avant de brièvement apparaître dans la liste des plus grandes fortunes du monde de la revue américaine Forbes, à la tête d'un patrimoine estimé à un milliard de dollars.

"El Chapo" est le criminel "le plus intelligent et avec la meilleure capacité de réaction" qu'ait eu à affronter la justice mexicaine, assurait le défunt super-procureur José Luis Santiago Vasconcelos.

Sa clandestinité a également permis l'émergence de nombreuses légendes et rumeurs, depuis une opération de chirurgie esthétique faciale jusqu'à des promenades incognito dans les foires aux bestiaux du Sinaloa.

On raconte également qu'il lui arrivait de se rendre dans des restaurants à la mode, de confisquer les téléphones portables des clients avant de dîner, puis de prendre congé en payant l'ensemble des additions.

Joaquin Guzman aurait eu trois ou quatre épouses. La dernière d'entre elles est une jeune reine de beauté épousée pour son 18e anniversaire, en 2007, et dont il a aujourd'hui deux jumelles, nées aux Etats-Unis. On lui prête 10 enfants.

Sa tête était mise à prix 5 millions de dollars par les Etats-Unis et plus de 2,2 millions par le Mexique.

bur-csc/gbv/pl/hdz/ag/mf

PLUS:hp