NOUVELLES

Cisjordanie: un Palestinien tué lors d'une opération israélienne

27/02/2014 05:32 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

Un militant palestinien a été tué jeudi matin lors d'une opération de l'armée israélienne à Bir Zeit, au nord de Ramallah (Cisjordanie), a-t-on appris de sources officielles palestinienne et israélienne.

Le corps de la victime, Motazz Washaha, âgé de 25 ans, a été retrouvé à l'intérieur d'une maison assiégée par l'armée israélienne venue l'arrêter, a indiqué à l'AFP une source de sécurité palestinienne.

L'armée israélienne a affirmé avoir tué "un suspect terroriste".

"Le suspect s'est barricadé à l'intérieur de la maison après qu'on l'a sommé de se rendre", a expliqué l'armée dans un communiqué, ajoutant que les soldats avaient tiré à balles réelles lors de l'opération, et qu'un fusil d'assaut avait été découvert dans la maison.

Des témoins ont indiqué que le suspect était un membre du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP, gauche radicale).

L'armée a pénétré dans Bir Zeit, au nord de Ramallah, jeudi matin et a encerclé la maison. Elle a utilisé "des moyens anti-émeute" pour disperser des Palestiniens rassemblés autour du bâtiment qui leur jetaient des pierres.

Dans un communiqué, l'Autorité palestinienne a accusé Israël d'avoir "assassiné délibérément" le jeune homme, en bombardant la maison où il se trouvait, et a appelé la communauté internationale et les organisations de défense des droits de l'Homme à "protéger le peuple palestinien".

L'incident s'est produit le jour de la publication d'un rapport d'Amnesty International qui accuse Israël d'avoir tué des dizaines de civils palestiniens en Cisjordanie depuis trois ans, en ayant recours de façon "disproportionnée à la force".

Amnesty a exhorté Israël à "ouvrir des enquêtes indépendantes, impartiales, transparentes et promptes sur tous les cas de civils palestiniens tués ou sérieusement blessés à la suite d'actions des forces israéliennes".

L'association "presse également les Etats-Unis, l'Union européenne et le reste de la communauté internationale de suspendre toutes les fournitures de munitions, d'armes et d'autres équipements à Israël".

L'armée israélienne a reproché à l'ONG d'avoir, dans son rapport, "ignoré complètement l'augmentation substantielle" du nombre d'attaques contre ses troupes menées par des Palestiniens.

En décembre, l'ONG israélienne B'Tselem avait annoncé que 27 Palestiniens avaient été tués en Cisjordanie par des soldats israéliens en 2013, soit trois fois plus qu'en 2012.

he-sy-agr/cbo/cco/vl

PLUS:hp