NOUVELLES

Best Buy renoue avec les profits au 4e trimestre et surpasse les attentes

27/02/2014 12:24 EST | Actualisé 29/04/2014 05:12 EDT

MINNEAPOLIS - Best Buy a renoué avec les bénéfices au quatrième trimestre et surpassé les attentes des analystes de Wall Street, ses réductions de coûts ayant permis de contrebalancer le recul de ses ventes.

Le détaillant américain de biens électroniques a indiqué avoir gagné des parts de marchés au cours du plus récent trimestre et son action bondissait jeudi après-midi de plus de quatre pour cent à la Bourse de New York.

Best Buy, qui exploite aussi la bannière Future Shop au Canada, doit composer avec la concurrence des commerçants électroniques, notamment Amazon.com, et les détaillants à bas prix comme Walmart.

Depuis l'embauche d'un nouveau chef de la direction, Hubert Joly, la société a tenté de redresser ses résultats, revoir son offre de produits, former ses employés et réduire ses coûts.

Cela n'a pas suffi pour renverser le déclin des ventes. Les revenus des magasins ouverts depuis au moins un an ont reculé de 1,2 pour cent aux États-Unis lors du plus récent trimestre, qui comprend la saison du magasinage des Fêtes. Les revenus des détaillants pendant les mois de novembre et décembre peuvent représenter jusqu'à 40 pour cent de leur chiffre d'affaires annuel.

Mais le résultat de Best Buy reste meilleur que le déclin de 3,2 pour cent des revenus observé par l'industrie des biens de consommation électroniques, d'après des données de NPD évoquées par M. Joly.

«Le quatrième trimestre a vu un déclin du trafic pour les détaillants, d'intenses promotions, un moins grand nombre de journées de magasinage des Fêtes et des conditions météorologiques extrêmes», a expliqué M. Joly dans un communiqué. «Face à ces circonstances inhabituelles, notre stratégie visant à offrir des prix concurrentiels et à fournir une expérience améliorée aux consommateurs s'est traduite par des gains de parts de marché, sur un marché plus faible que prévu.»

La société a augmenté ses réductions de coûts annualisées de 260 millions $ US au cours du trimestre.

Ses réductions annualisées totales atteignent maintenant 765 millions $ US, ce qui surpasse la cible mise de l'avant par M. Joly en 2012. Best Buy a augmenté cette cible jeudi à 1 milliard $ US.

Le bénéfice net après paiement de dividendes privilégiés a totalisé 293 millions $ US, soit 83 cents US par action, au plus récent trimestre. Cela se compare à une perte de 409 millions $ US, ou 1,21 $ US par action, pour la même période l'an dernier.

En excluant les éléments non récurrents comme les coûts de restructuration, les dépréciations d'actifs et d'autres coûts, le bénéfice ajusté s'est établi à 1,24 $ US par action, surpassant facilement celui de 1,01 $ US attendu par les analystes, d'après les données recueillies par la firme FactSet.

Les revenus ont reculé de trois pour cent à 14,47 milliards $ US, contre 14,92 milliards $ US un an plus tôt. Les analystes misaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 14,67 milliards $ US.

PLUS:pc