NOUVELLES

Un journal saisi au Soudan malgré les appels à la "liberté" de Béchir (rédacteur en chef)

26/02/2014 05:21 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

Des membres des forces de sécurité soudanaises ont confisqué mercredi l'édition hebdomadaire d'un journal économique dirigé par un opposant connu, a indiqué le rédacteur en chef à l'AFP.

Khaled Tigani, rédacteur en chef d'Elaff, a indiqué que la saisie de son hebdomadaire intervenait après d'autres saisies de journaux menées récemment en dépit de l'appel lancé en janvier par le président Omar el-Béchir pour une "renaissance" économique et politique du pays dévasté par des rébellions, des troubles politiques et une pauvreté grandissante.

"C'est très étonnant" a estimé M. Tigani après que le Service national de renseignement et de sécurité a saisi l'intégrité des 15.000 copies de son journal.

Ils n'ont donné aucune raison pour cette saisie et selon M. Tigani, elle ne semble pas liée à un article spécifique.

"Ils veulent juste montrer qu'ils sont là", selon lui.

Ce service étant un "une institution politique", cela pose la question du respect par le gouvernement de ses engagements en faveur d'un dialogue politique annoncés fin janvier, a estimé M. Tigani.

Le président Béchir avait alors déclaré que "la liberté du peuple doit être respectée", sans annoncer d'initiative précise.

Il avait appelé de ses voeux une "renaissance" dans quatre domaines: la paix, la liberté politique, la réduction de la pauvreté, et le sentiment national.

Des négociations ont depuis démarré avec un des groupes rebelles actifs au Soudan et le gouvernement a également rencontré des partis d'opposition.

"Et pendant ce temps là, ils ne sont pas prêts à laisser les gens dire ce qu'ils pensent", a déploré M. Tigani, co-fondateur avec plusieurs dignitaires islamistes du Mouvement pour le Changement, qui rassemble aussi des militants laïcs et gauchistes.

Il a estimé qu'il n'était pas visé personnellement "car d'autres journaux sont ciblés".

Le Soudan est un des pays où la presse est le moins libre, selon les classements internationaux.

it/cnp/hj

PLUS:hp