NOUVELLES

Ukraine: Washington appelle les pays tiers à éviter toute "provocation"

26/02/2014 01:12 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

La Maison Blanche a appelé mercredi les "acteurs extérieurs" à s'abstenir de toute "provocation" dans la crise ukrainienne, allusion apparente à la Russie qui a annoncé avoir pris des mesures militaires dans la région.

"Nous exhortons les acteurs extérieurs dans la région à respecter la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine, à mettre fin aux actes et déclarations de provocation (et) à soutenir les structures de gouvernement de transition démocratiquement établies", a déclaré le porte-parole adjoint de la présidence américaine, Josh Earnest.

M. Earnest, qui s'exprimait face aux journalistes dans l'avion présidentiel Air Force One, a également exhorté ces "acteurs extérieurs" à "recourir à leur influence pour soutenir l'unité, la paix et un avenir rassembleur".

Le porte-parole a en outre indiqué que les Etats-Unis "rappellent à tous les gouvernements (de la région) qu'ils se sont engagés à la transparence sur leurs activités militaires".

Plus tôt mercredi, le président russe Vladimir Poutine avait ordonné une inspection surprise des troupes des districts militaires de l'Ouest, non loin de l'Ukraine, et du Centre, pour vérifier leur aptitude au combat, tandis que la protection de la flotte russe de la mer Noire, basée dans le port de Sébastopol en Crimée, a été renforcée.

La Crimée, peuplée majoritairement de russophones, a en outre été le théâtre mercredi de heurts entre militants pro et anti-russes, quelques jours après la destitution par le Parlement ukrainien du président pro-russe Viktor Ianoukovitch.

Avant la Maison Blanche, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a pressé mercredi la Russie de "tenir promesse" quant au respect de l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

"Nous disons clairement que tous les pays doivent respecter l'intégrité territoriale, la souveraineté de l'Ukraine. La Russie a dit qu'elle le ferait et nous pensons qu'il est important que la Russie tienne promesse", a dit M. Kerry sur la chaîne MSNBC.

Le patron de la diplomatie américaine a également démenti que son pays se soit immiscé dans les affaires intérieures de l'Ukraine ou qu'il cherchait une "confrontation" avec la Russie sur cette crise.

"Nous n'avons pas besoin maintenant de nous engager dans une confrontation à l'ancienne de type Guerre froide", a assuré M. Kerry.

Washington a adopté un ton apaisant depuis plusieurs jours à l'égard de Moscou sur le dossier ukrainien, affirmant qu'il ne doit "pas opposer l'Ouest et l'Est, les Etats-Unis et la Russie".

"La clé dans cette affaire est de donner au peuple ukrainien le plein espace dans lequel les Ukrainiens pourront prendre leurs décisions à propos du chemin qu'ils veulent prendre", a dit M. Kerry, dont le gouvernement soutient les aspirations européennes d'une partie des Ukrainiens.

"Nous ne leur mettons pas la pression (...) Nous essayons d'honorer leur désir de former un gouvernement démocratique et pluraliste qui rompe avec la kleptocratie qui avait cours là-bas", a encore expliqué le secrétaire d'Etat.

nr-jkb-tq/jca

PLUS:hp