NOUVELLES

Thaïlande: les partisans de la PM attaquent l'agence anticorruption

26/02/2014 09:52 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

BANGKOK - Les partisans de la première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra ont cadenassé mercredi le siège social de la Commission nationale anticorruption, quelques heures avant que l'agence n'accuse Mme Yingluck d'avoir mal géré un programme de subventions agricoles.

Les partisans de Mme Yingluck, les Chemises rouges, ont donc décidé d'imiter les tactiques de leurs adversaires, qui ont bloqué des routes et occupé des édifices gouvernementaux depuis des semaines pour l'inciter à démissionner.

Les Chemises rouges accusent l'agence anticorruption de persécuter la première ministre. Ils ont érigé une scène sur les lieux de leur démonstration et ont promis qu'ils empêcheront, jeudi, les membres de la Commission d'entrer au travail. Plusieurs se sont aussi enchaînés aux portes de l'agence.

Le programme de subventions agricoles — qui a valu à Mme Yingluck le vote de millions de fermiers — a accumulé des pertes d'au moins 4,4 milliards $ US et est entaché d'allégations de corruption. Les cultivateurs de riz n'ont pas été payés depuis plusieurs mois.

Les adversaires de Mme Yingluck veulent remplacer son gouvernement par un comité non-élu qui mettrait en place des mesures anticorruption encore nébuleuses. Les Chemises rouges, qui s'étaient faites discrètes depuis le début de la crise, sont de plus en plus visibles, au fur et à mesure que la pression sur le gouvernement s'accentue.

Mme Yingluck pourrait éventuellement faire l'objet d'une mesure de destitution au Sénat ou même d'accusations criminelles si la commission tranche contre elle.

Au moins 22 personnes ont été tuées au cours des dernières semaines. Mercredi, des partisans de l'opposition vêtus de noir se sont massés autour du quartier-général de la Police nationale pour réclamer justice pour les victimes.

L'armée, qui penche plutôt du côté du camp antigouvernemental, a fait savoir mercredi qu'elle érigera des points de contrôle à Bangkok pour aider à maintenir la sécurité.

Une grenade apparemment tirée par un lance-grenades M79 a explosé, mercredi soir, dans le terrain de stationnement du diffuseur public TPBS. Plusieurs voitures ont été endommagées mais on ne déplore aucun blessé. Les médias thaïlandais rapportent que deux autres grenades tirées contre des bureaux de la police n'ont pas explosé.

PLUS:pc