NOUVELLES

Le profit de Target s'effondre de 46% au quatrième trimestre après une fraude informatique

26/02/2014 10:12 EST | Actualisé 20/01/2015 10:21 EST
Joe Raedle via Getty Images
MIAMI, FL - DECEMBER 19: Carts are seen outside of a arget store on December 19, 2013 in Miami, Florida. Target announced that about 40 million credit and debit card accounts of customers who made purchases by swiping their cards at terminals in its U.S. stores between November 27 and December 15 may have been stolen. (Photo by Joe Raedle/Getty Images)

TORONTO - Les magasins canadiens de Target (NYSE:TGT) ont perdu près de 1 milliard $ US en moins d'un an d'exploitation, période durant laquelle le détaillant de Minneapolis, au Minnesota, a entrepris sa première expansion à l'extérieur des États-Unis.

La deuxième plus importante chaîne de magasins à bas prix aux États-Unis, derrière Walmart, a annoncé mercredi que ses établissements canadiens avaient subi une perte de 329 millions $ US, avant intérêts et impôts, au cours du trimestre clos le 1er février.

Target a indiqué avoir réalisé des ventes de 623 millions $ US à ses magasins canadiens, mais avoir été à la peine avec une marge brute de 4,4 pour cent reflétant les baisses de prix consenties dans le but de libérer les tablettes de son stock excédentaire.

Sur l'ensemble de l'exercice, les magasins canadiens ont perdu 941 millions $ US, avant intérêts et impôts, sur des ventes de 1,3 milliard $ US. Target a fait état d'une marge brute annuelle de 14,9 pour cent.

Le détaillant a indiqué que ses profits totaux, en tenant compte des impôts et intérêts, avaient chuté de 40 cents US par action au quatrième trimestre et de 1,13 $ US par action tout au long de l'exercice, à cause de ses magasins canadiens.

L'an dernier, Target avait suscité de grands espoirs en annonçant l'ouverture de ses premiers établissements canadiens, après avoir acquis certains des magasins de la défunte chaîne Zellers.

Depuis son arrivée au pays en mars, la chaîne a fait face à une très forte hausse de ses coûts et à des ventes décevantes. Les consommateurs se sont plaints de tablettes presque vides et de prix beaucoup plus élevés que ceux en vigueur dans les magasins américains du détaillant.

En dépit de ce départ cahoteux, Target a annoncé le mois dernier qu'elle poursuivrait son expansion canadienne avec l'ouverture de neuf autres magasins cette année.

L'entreprise compte ouvrir deux magasins à Mississauga, en Ontario, de même que des établissements à Toronto, Ottawa et Barrie, en Ontario, Candiac, en banlieue de Montréal, Edmonton, Winnipeg et Victoria.

Cinq de ces magasins se trouveront dans d'anciens locaux de Zellers. Les autres seront nouvellement construits.

D'ici la fin de 2014, Target prévoit compter un total de 133 magasins au Canada.

Par ailleurs, Target a annoncé mercredi avoir vu ses profits s'effondrer de 46 pour cent au quatrième trimestre, en raison d'une vaste fraude informatique pendant la période des fêtes de fin d'année.

Target a indiqué avoir enregistré un bénéfice net de 520 millions $ US, ou 81 cents US par action, au quatrième trimestre, en recul comparativement aux 961 millions $ US, ou 1,47 $ US par action, de la même période un an auparavant.

Les revenus de la chaîne ont été de 21,51 milliards $ US, contre 22,37 milliards $ US.

Sur l'ensemble de l'exercice, Target a réalisé un bénéfice net de 1,97 milliard $ US, ou 3,07 $ US par action, en baisse par rapport à celui de 2,99 milliards $ US, ou 4,52 $ US par action, de l'exercice précédent.

Les revenus se sont élevés à 72,59 milliards $ US, contre 71,96 milliards $ US.

INOLTRE SU HUFFPOST

L'ouverture du magasin Target de Côte-Vertu