NOUVELLES

Syrie: l'armée tue des "dizaines" de rebelles près de Damas (TV, ONG)

26/02/2014 06:51 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

Des dizaines de rebelles ont été tués mercredi dans une embuscade de l'armée syrienne à l'entrée d'un bastion des insurgés près de Damas, rapporte la télévision d'État et une ONG syrienne.

"Sur la base de renseignements et à l'issue d'une embuscade bien organisée, notre valeureuse armée a abattu des dizaines de terroristes du 'Front Al-Nosra', dont la plupart ne sont pas syriens, dans la Ghouta orientale, dans la province de Damas, et saisi leurs armes", selon la télévision d'Etat.

La Ghouta orientale, à l'est de la capitale, est la principale place forte de la rébellion contre le régime de Bachar al-Assad, qui qualifie les insurgés de "terroristes".

Cette région a été le théâtre d'une attaque à l'arme chimique qui fait des centaines de morts à l'été 2013 et qui a fait planer la menace d'une frappe occidentale contre le pouvoir mis en cause, avant qu'elle ne soit annulée in extremis.

Le Front Al-Nosra, qui est le représentant officiel d'Al-Qaïda, est allié aux autres rebelles dans leur combat armé depuis près de trois ans contre le régime de M. Assad.

"Des dizaines de combattants islamistes ont été tués et blessés dans une embuscade tendue par les troupes loyalistes avec l'aide du Hezbollah chiite libanais vers de la localité d'Otaybé dans la Ghouta orientale", a indiqué de son côté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Selon une source de sécurité, le groupe composé dans sa quasi-totalité de Jordaniens et Saoudiens, venant de Jordanie, a pénétré mercredi en Syrie. La bataille a eu lieu vers 05H00 (03H00 GMT) et s'est soldée par 156 morts du côté rebelle et dix prisonniers.

Otaybé se situe à l'entrée est de la Ghouta, qui reste avec la région de Qalamoun, également dans la province de Damas, l'une des principales zones de combats entre régime et rebelles. L'armée y a tendu plusieurs embuscades aux insurgés auparavant.

Des trêves ont récemment été conclues entre les belligérants dans plusieurs localités de Damas et de sa province après plus d'un an de combats et de bombardements dévastateurs. La guerre en Syrie a fait plus de 140.000 morts depuis le 15 mars 2011, selon l'OSDH.

ram/sk/vl

PLUS:hp