NOUVELLES

Réfugiés syriens : une photo, mille maux 

26/02/2014 05:28 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

Cette scène de désolation ébranle la planète. Une foule d'hommes, de femmes et d'enfants, qui s'étend à perte de vue, dans le paysage dévasté du camp de réfugiés de Yarmouk, en Syrie. Des milliers de civils qui tentent d'obtenir de l'aide humanitaire à un point de distribution de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies. 

L'image a été prise par l'agence de l'ONU le 31 janvier avant d'être remise, mercredi, à Reuters pour diffusion.

Le camp palestinien de Yarmouk, à la limite sud de Damas, compte parmi les enclaves rebelles les plus durement touchées par le blocus imposé par le régime syrien. 

Le secteur a été dévasté par les combats. Beaucoup de résidents, pris au piège, souffrent de malnutrition sévère. Certains se sont même contraints à manger de la nourriture pour animaux, rapporte l'ONU. L'organisation fait état d'une centaine de personnes mortes de faim ou de maladies liées à la faim, dans ce camp.

Ces dernières semaines, les travailleurs humanitaires avaient réussi à livrer environ 7000 colis alimentaires (qui peuvent nourrir une famille de 8 personnes pendant 10 jours), après des négociations avec le gouvernement, les rebelles et les factions palestiniennes du camp. L'ONU reconnaît qu'il s'agit d'une « goutte dans l'océan » .

En début de semaine, l'aide a de nouveau cessé en raison de problèmes de sécurité.

Mercredi, Chris Gunnes, de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies, a appelé les forces loyales à Bachar Al-Assad et les rebelles à faciliter l'accès à l'aide humanitaire aux milliers de civils qui sont pris au piège dans le camp de Yarmouk. 

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi une résolution qui exige la fin des restrictions sur les opérations humanitaires. Les travailleurs humanitaires doutent toutefois qu'elle ait un réel impact sur le terrain. La résolution appelle les parties à lever immédiatement les sièges des zones peuplées et réclame la fin des attaques contre les civils.

PLUS:rc