NOUVELLES

Rédemptoristes : les victimes réclament davantage

26/02/2014 06:26 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

Les victimes dans la cause du recours collectif contre les Rédemptoristes revoient leurs réclamations à la hausse. Ils demandent maintenant plus de 16 millions de dollars en dommages punitifs et exemplaires à la congrégation religieuse et au Collège Saint-Alphonse pour les agressions commises par des pères entre 1960 et 1987.

Cette somme avait été auparavant fixée à cinq millions de dollars.

Les requérants réclament maintenant 15 millions aux Rédemptoristes, un million au Collège Saint-Alphonse et 100 000 $ au père Raymond-Marie Lavoie, s'ils sont condamnés.

À elle seule, la réclamation du requérant principal Frank Tremblay est passée de 750 000 $ à plus de 1,3 million de dollars.

Le nouveau montant ne comprend pas les sommes réclamées pour les pertes pécuniaires ou les dommages moraux des anciens élèves qui auraient été agressés sexuellement.

La nouvelle requête reproche notamment au défendeur d'avoir tenté de dissimuler une partie de ses actifs. «  Le défendeur Les Rédemptoristes a fait preuve de mauvaise foi et s'est comporté de manière oppressive et abusive en se livrant à des opérations financières visant à dissimuler ou cacher une partie substantielle de ses actifs dans le but notamment de faire échec à un éventuel jugement qui sera favorable au demandeur  », peut-on lire dans la requête de 27 pages.

Les avocats du recours vont revenir devant le tribunal au cours de la semaine du 17 mars pour les plaidoiries, la dernière étape du recours avant le jugement.

Le père Lavoie veut être libéré

Par ailleurs, le prêtre Raymond-Marie Lavoie, le seul Rédemptoriste condamné, veut reprendre sa liberté. Le septuagénaire va s'adresser à la commission des libérations conditionnelles au mois de mars.

Il espère convaincre les commissaires de le remettre en liberté surveillée après avoir purgé le tiers de sa peine.

Depuis février 2012, le religieux purge une peine de cinq ans pour avoir agressé 13 garçons, âgés de 12 à 16 ans, alors qu'il était surveillant de dortoir au Séminaire Saint-Alphonse.

PLUS:rc