NOUVELLES

Liban: arrestation d'un commandant d'Al-Nosra combattant en Syrie (sécurité)

26/02/2014 09:54 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

L'armée libanaise a arrêté mercredi dans l'est du pays un commandant du Front Al-Nosra, la branche d'Al-Qaïda en Syrie qui combat le régime aux côtés des rebelles, a affirmé à l'AFP un responsable des services de sécurité.

"Les renseignements de l'armée ont arrêté un des commandants d'Al-Nosra dans la région de Macharii el-Qaa" frontalière de la Syrie, a indiqué cette source sous couvert de l'anonymat, sans plus de détails.

Un porte-parole de l'armée libanaise a affirmé de son côté à l'AFP qu'"une personne soupçonnée d'être un commandant d'Al-Nosra a été arrêtée par l'armée dans l'est du pays". "Il est interrogé", a-t-il précisé.

Le Front Al-Nosra, formé de jihadistes syriens et étrangers, est la branche officielle d'Al-Qaïda en Syrie qui est montée en puissance depuis plus d'un an.

Il est la bête noire du régime syrien mais aussi de son allié libanais, le Hezbollah chiite, qui combat aux côtés de l'armée de Bachar al-Assad.

L'armée libanaise arrête régulièrement des Libanais, des Palestiniens et des Syriens soupçonnés de liens avec des groupes extrémistes impliqués dans des attentats meurtriers au Liban notamment contre les bastions du Hezbollah.

Elle a incarcéré également des personnes en possession d'armes près de la frontière libano-syrienne et démantelé des voitures piégées dans cette zone.

Des groupes extrémistes comme les Brigades Abdallah Azzam mais aussi la branche libanaise d'Al-Nosra ont revendiqué les attentats, affirmant riposter à l'engagement militaire du Hezbollah contre les rebelles.

Le conflit syrien divise profondément le Liban et a exacerbé les tensions confessionnelles, la majorité des chiites emmenés par le Hezbollah appuyant le régime de Damas, et la plupart des sunnites soutenant les rebelles, issus en majorité de cette communauté.

hek-ram/sk/vl

PLUS:hp