NOUVELLES

Le Canada lève des sanctions contre l'Ukraine

26/02/2014 08:07 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

En raison du départ du président Viktor Ianoukovitch la semaine dernière, le gouvernement canadien a renoncé au gel des avoirs qu'il avait imposé aux hauts représentants du gouvernement ukrainien au Canada.

Le 21 février dernier, le gouvernement canadien avait annoncé des gels des avoirs qui interdisant par ailleurs « à quiconque au Canada et à tout Canadien à l'extérieur du Canada » d'effectuer directement ou indirectement des transactions, financières ou autres, au profit des responsables ukrainiens désignés. Ceux-ci peuvent maintenant effectuer de telles transactions.

Ottawa maintient toutefois l'interdiction de voyage et d'entrée au Canada qui vise les hauts représentants du gouvernement ukrainien ainsi que les autres personnes ayant « une responsabilité politique dans le recours à la violence ».

Il s'agit d'une bien mince consolation pour l'opposition officielle à Ottawa.

« On s'attendait pas forcément à ce que l'ex-président Ianoukovitch vienne au Canada, ironise la néo-démocrate Hélène Laverdière. Par contre, le gel des avoirs, c'est crucial. On parle de milliards de dollars dont l'Ukraine va avoir besoin et qui auraient été détournés des coffres de l'État. »

Même son de cloche chez les libéraux. « Ça n'a pas de bon sens, regrette le député Marc Garneau. M. Ianoukovitch va être poursuivi [de même que] ses proches associés et c'est important en ce moment qu'on ne lui permette pas de cacher ses acquis à l'étranger pour pouvoir s'en servir plus tard. »

« Les mesures liées aux sanctions et interdictions de voyage annoncées par le premier ministre seront calibrées pour répondre à l'évolution de l'Ukraine », a déclaré mercredi un porte-parole du ministre des Affaires étrangères John Baird, qui doit se rendre en Ukraine cette semaine. 

La semaine dernière, des violences sans précédent ont fait plus de 80 morts à Kiev. Le président Viktor Ianoukovitch a été chassé du pouvoir, samedi dernier, après des mois de manifestations. Il est toujours en fuite.

Avec les informations de Martin Bégin

PLUS:rc