NOUVELLES

L'armée israélienne en alerte après des menaces du Hezbollah (radio)

26/02/2014 03:19 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

Les troupes israéliennes stationnées le long de la frontière avec le Liban étaient en état d'alerte mercredi soir après que le Hezbollah libanais a menacé de riposter à un raid israélien contre une de ses positions, a affirmé la radio militaire.

"L'armée a ordonné aux agriculteurs (israéliens) de se tenir à l'écart de la frontière (...) et il y a des mouvements de véhicules militaires" près de la frontière", a précisé la radio.

L'armée ne s'est pas encore exprimée sur ce sujet.

Le Hezbollah a menacé mercredi de riposter au premier raid mené par Israël contre une de ses positions au Liban depuis la guerre qu'ils se sont livrée en 2006.

"Lundi soir (...), les avions de l'ennemi israélien ont bombardé une position du Hezbollah à la frontière libano-syrienne, près de la région de Janta dans la Békaa" (est), affirmé le parti chiite libanais, en précisant qu'il choisirait "le moment opportun, l'endroit approprié et la manière adéquate pour répondre".

Mardi, une source de la sécurité libanaise avait affirmé à l'AFP que deux raids avaient visé une "cible" du Hezbollah à la frontière libano-syrienne, sans plus de détails.

L'armée israélienne n'a pas confirmé être derrière cette attaque mais plusieurs responsables ont réaffirmé la détermination des autorités à empêcher le régime de Damas de fournir des armements sophistiqués au Hezbollah, qui combat à ses côtés contre les rebelles syriens.

Mardi, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a souligné qu'Israël faisait "tout ce qui est nécessaire" pour se défendre, en réponse à une question sur ce raid. Mais "nous ne disons pas ce que nous faisons ou ce que nous ne faisons pas", a-t-il ajouté.

scw/faa/cco

PLUS:hp