POLITIQUE

Lac-Mégantic: la mairesse ne veut pas de chemin de fer dans la ville

26/02/2014 06:14 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT
Getty
LAC-MEGANTIC, CANADA - JULY 14: Police tape marks the outside boundary of the 'red zone' crash site, on July 14, 2013 in Lac-Megantic, Quebec, Canada. A train derailed and exploded into a massive fire that flattened dozens of buildings in the town's historic district, leaving 60 people dead or missing in the early morning hours of July 6. (Photo by Ian Willms/Getty Images)

MONTRÉAL - Le possible futur propriétaire du chemin de fer qui passe par Lac-Mégantic a eu droit à un message clair de la part de la mairesse: il est hors de question que les rails traversent la municipalité comme avant la tragédie ferroviaire du 6 juillet dernier.

Selon un responsable municipal de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche a transmis le message en début de semaine lors de sa première rencontre avec un représentant de Fortress Investment Group, qui a remporté en janvier les enchères pour acquérir les actifs de la Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA).

La MMA avait déclaré faillite après qu'un convoi comptant 72 wagons-citernes remplis de pétrole laissé sans surveillance eut déraillé et explosé à Lac-Mégantic; 47 personnes ont trouvé la mort et une trentaine de bâtiments du centre-ville ont été détruits.

Fortress Investment Group n'est pas encore officiellement propriétaire du chemin de fer, donc les représentants présents à la rencontre s'étant déroulée à Montréal n'ont pas encore acquiescé à la requête formulée par la mairesse Roy-Laroche — mais ils n'ont pas non plus répondu par la négative, a précisé le responsable municipal, qui a requis l'anonymat.

Selon lui, les interlocuteurs ont compris qu'une tragédie comme celle de l'été dernier laissait des marques et qu'il était par conséquent impossible de ne pas songer à un nouveau tracé ferroviaire.

Le responsable municipal a précisé que le consultant de Fortress Investment Group, John Giles, a dit à Colette Roy-Laroche que l'entreprise était toujours en phase de collecte de données, car elle n'est pas encore certaine de vouloir aller de l'avant avec l'achat de la MMA.

«Ils voulaient savoir ce à quoi nous nous attendions du nouveau propriétaire. Ça pourrait être eux, ça pourrait ne pas être eux; nous ne sommes pas certains s'ils vont aller de l'avant avec la transaction», a résumé le responsable, selon qui la mairesse Roy-Laroche a jugé la rencontre «positive».

Dans un courriel envoyé mercredi, le syndic de faillite supervisant la transaction a mentionné qu'une entente devrait être conclue d'ici la fin du mois de mars.

Robert Keach a précisé que toutes les parties s'attendaient à ce que les conditions soient respectées. Selon lui, Fortress Investment Group obtiendra les approbations nécessaires auprès des agences de transport canadienne et américaine.

Il a lui aussi souligné que la mairesse avait clairement exprimé sa requête pour que le chemin de fer n'emprunte plus le centre-ville de Lac-Mégantic.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic