NOUVELLES

Klitschko exhorte Moscou à ne pas accorder l'asile à Ianoukovitch

26/02/2014 05:00 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

L'ex-champion du monde de boxe, Vitali Klitschko, candidat à la présidentielle anticipée en Ukraine, a mis en garde Moscou contre l'idée d'accorder l'asile au président déchu Viktor Ianoukovitch, dans un entretien à la presse allemande, jeudi.

"Actuellement, tout tourne avant tout autour de la question, comment la Russie se comporte avec Ianoukovitch. Je ne peux que mettre en garde le président russe (contre l'idée) d'accueillir Ianoukovitch et ainsi d'accorder la protection à un dictateur sanguinaire. Ianoukovitch doit répondre de ses actes devant un tribunal ukrainien", a averti M. Klitschko dans le quotidien allemand Bild.

Selon M. Klitschko, M. Ianoukovitch pourrait se trouver en Crimée. Mercredi, l'Ukraine a réclamé "un mandat d'arrêt international" contre le président déchu Viktor Ianoukovitch, poursuivi en Ukraine pour "meurtres de masse", et qui se trouverait encore dans le pays.

A la question de savoir s'il craignait une intervention militaire de la Russie, M. Klitschko a répondu: "je ne peux pas m'imaginer que cela arrive, car aucune des parties ne veut une telle escalade de la situation".

"Nous regardons avec inquiétude les réactions de la Russie car là bas, certains médias tentent de présenter la situation ukrainienne comme un putsch avec des manifestants radicaux. C'est tout simplement faux. A l'est de notre pays, la Russie essaye d'exercer actuellement une forte influence. Nous devons faire particulièrement attention", a estimé M. Klitschko.

M. Klitschko a également renouvelé ses appels en direction de l'UE pour qu'elle aide l'Ukraine à résoudre la crise. "L'UE joue un rôle très important, il faut qu'il y ait des entretiens avec Poutine. Il serait souhaitable que l'UE endosse un rôle d'intermédaire et tente d'empêcher des débordements dans toute la région", a-t-il dit.

clp/mr

PLUS:hp