NOUVELLES

Hommages à Angèle Arsenault

26/02/2014 12:10 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

Plusieurs personnalités en Acadie rendent hommage à la chanteuse Angèle Arseneault, qui s'est éteinte mardi à l'âge de 70 ans.

Le décès de la chanteuse est une grande perte, estime Gabriel Arsenault, président de la Société Saint-Thomas-d'Aquin.

La chanteuse a fait connaître sa communauté, rappelle l'historien et auteur Georges Arsenault.

« Angèle, ça été notre ambassadrice pendant de nombreuses années. C'était certainement l'Acadienne de l'Île-du-Prince-Édouard la mieux connue au pays. Puis, chaque fois qu'elle en avait la chance, elle parlait de nous dans les médias, à la radio, à la télévision. Elle ne se gênait pas de dire qu'elle était une Acadienne de l'Île-du-Prince-Édouard », souligne Georges Arsenault.

Audette Chiasson, qui a partagé la scène avec Angèle Arseneault à ses débuts, parle du legs de l'artiste.

« Je pense que tout le monde qui a entendu Angèle une fois dans sa vie n'oubliera jamais Y'a une étoile pour vous. C'est certainement la chanson qu'on va chanter partout au Canada et ailleurs, en France et partout. Ç'a marqué le coeur des gens. C'est un hymne qui nous reste. On est imprégné par cette chanson-là. Bien entendu, ma préférée, c'est Grand-Pré, qui est un legs incroyable de par l'histoire des Acadiens qu'elle nous raconte en quatre minutes. C'est un chef-d'œuvre », explique Audette Chiasson.

C'est une grande perte pour l'Acadie, selon le président de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse, Justin Mury.

« La Fédération acadienne est particulièrement attristée du décès de l'auteure de la chanson Grand-Pré, une des plus belles chansons du répertoire acadien. Avec le départ d'Angèle Arsenault, nous venons de perdre une de nos plus grandes ambassadrices. »

Les chansons d'Angèle Arsenault ont touché beaucoup de gens, explique l'homme de théâtre René Cormier.

Selon l'auteure-compositrice-interprète Jeannita Bernard, Angèle Arsenault a ouvert la voie pour les artistes acadiens. « C'est une pionnière. Elle a ouvert la porte parce qu'on la voyait faire son chemin, écrire ses chansons. Ses chansons devenaient reconnues, au Québec surtout et à travers le monde », dit-elle.

Pour consulter les témoignages si vous utilisez un appareil mobile,cliquez ici.

PLUS:rc