Huffpost Canada Quebec qc

Dominique Payette et Sophie Stanké au PQ, Gendron se présente de nouveau

Publication: Mis à jour:
FRANCOIS GENDRON
Agence QMI

La liste des candidats du Parti québécois aux prochaines élections s'allonge. La fille de Lise Payette, Dominique, se présente dans la circonscription de Charlesbourg, au Québec, sous la bannière du PQ. 

Dominique Payette, longtemps journaliste à Radio-Canada, est professeure de communication à l'Université Laval. Elle a notamment dirigé en 2010 un groupe de travail sur le journalisme et l'avenir de l'information au Québec, et a présenté un rapport sur le sujet. 

Sophie Stanké se présente quant à elle dans Laporte, une circonscription traditionnellement détenue par les libéraux. Elle a déjà tenté de se faire élire en 2012 sous la bannière du Parti québécois dans Saint-Henri-Sainte-Anne. Elle s'est fait connaître notamment comme danseuse, chanteuse, auteure, comédienne, enseignante et journaliste. Elle travaille actuellement comme animatrice dans une radio communautaire de Montréal. Elle restera en poste jusqu'au déclenchement des élections.

Le doyen de l'Assemblée nationale, François Gendron, sollicitera un onzième mandat de suite. Le député d'Abitibi-Ouest a été élu pour la première fois en 1976, lors de la première victoire du Parti québécois. Il a eu des ennuis de santé récemment, mais il se dit maintenant en pleine forme.

Les partis placent leurs pions

Les candidatures comme celle-ci devraient se multiplier au fur et à mesure que se rapproche le déclenchement probable d'élections, qui devraient déboucher sur un scrutin le 14 avril prochain.

Mardi, on apprenait par ailleurs que la directrice du Théâtre du Nouveau Monde (TNM), Lorraine Pintal, serait candidate dans Verdun. Cette circonscription montréalaise est visée par le Parti québécois (PQ), qui aimerait bien la ravir au libéral Henri-François Gautrin, qui n'a été réélu que par 547 voix en 2012.

Le PQ devrait également pouvoir compter sur la directrice générale de la Chambre de commerce de la région de Mégantic, Isabelle Hallé, pour briguer les suffrages dans Mégantic, une circonscription lourdement marquée par le drame de juillet dernier.

L'écrivaine Djemila Benhabib, qui milite notamment en faveur de la charte des valeurs du gouvernement Marois, serait également sur les rangs pour le PQ, mais il est acquis qu'elle ne sera pas candidate dans Trois-Rivières, où elle a été battue aux dernières élections. Le quotidien La Presse et l'hebdomadaire L'Écho de Laval l'envoient dans la circonscription des Mille-Îles.

Du côté des libéraux, aucune candidature de prestige n'a été annoncée cette semaine, mais trois députés ont annoncé qu'ils ne seraient pas candidats ce printemps : Yolande James (Nelligan), Danielle Saint-Amand (Trois-Rivières) et Pierre Marsan (Robert-Baldwin). Charlotte L'Écuyer (Pontiac) en avait déjà fait l'annonce en juillet.

Enfin, la Coalition avenir Québec a confirmé que tous ses députés seront à nouveau candidats, à l'exception de Jacques Duchesneau (Saint-Jérôme). L'ancien syndicaliste et témoin-vedette de la commission Charbonneau Ken Pereira a été approché, mais il a confirmé cette semaine qu'il ne se présenterait pas pour la CAQ au prochain scrutin. 

Benoit Charette se présentera comme candidat caquiste dans Deux-Montagnes. Le politicien a été élu une première fois dans cette circonscription en 2008 sous la bannière du PQ.  Au printemps 2011, il a quitté le PQ, en pleine crise de leadership de sa chef, Pauline Marois, pour siéger comme indépendant. Il a ensuite joint la CAQ. Benoit Charette a perdu les élections de 2012.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Qui se présente? Qui ne se présente pas?
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Le Parti québécois en plein recrutement

Alexis Deschênes pourrait être candidat dans Trois-Rivières pour le ...

Dominique Payette et Martine Desjardins candidates du PQ