NOUVELLES

C1 - 8e de finale aller: le Real impitoyable face à Schalke

26/02/2014 04:42 EST | Actualisé 28/04/2014 05:12 EDT

Le Real Madrid a été sans pitié mercredi en huitième de finale aller de la Ligue des champions, en écrasant les Allemands de Schalke (1-6), grâce à un jeu parfaitement maîtrisé et un réalisme assassin.

Précision, technique, et tout simplement talent, tout ce qui sépare les Merengue du club de la Ruhr s'est étalé aux yeux de tous lors de ce match où les favoris espagnols auront bien peu tremblé.

Le Real, qui a marqué au moins un but lors de ses 32 derniers matches de Ligue des champions, a une nouvelle fois affirmé ses ambitions continentales en remportant seulement son deuxième match sur le sol allemand en 26 rencontre. La dernière fois remontait à 14 ans, et un succès à Leverkusen.

Schalke avait promis de ne pas se cacher, et ils ont effectivement joué avec leurs moyens, essayant de défendre haut, mais des ballons rendus trop vite et trop facilement aux Madrilènes les ont empêchés de semer le doute chez leur adversaire.

Encore justes physiquement, le grand espoir du football allemand Julian Draxler et le capitaine Benedikt Höwedes avaient pourtant été alignés.

Même l'incroyable occasion pour égalise de Draxler qui a tiré droit sur Casillas, alors qu'il se trouvait à trois mètres des buts, à la 14e minute, reste très anecdotique.

Le Real, qui signe un 27e match sans défaite d'affilée, peut tranquillement envisager les quarts de finale de la compétition, dans le sillage d'un Benzema décisif et d'un Cristiano Ronaldo très présent.

Benzema a inscrit un doublé tout en contrôle (0-1, 13e et 0-4, 57e), de même qui Bale, qui a humilié la défense allemande sur le but du break (0-2, 21e), avant de clore la marque (0-5, 69e).

Cristiano Ronaldo, qui retrouvait la compétition après une suspension de trois matches en Espagne, y est aussi allé de son doublé. Il a éliminé Matip de son passement de jambe caractéristique, avant de tromper Fährmann d'un tir croisé du gauche (0-3, 52e).

En toute fin de match, il a lui aussi dribblé le portier allemand pour marquer dans les buts vide (0-6, 89e).

Schalke a néanmoins sauvé l'honneur de superbe façon avec une reprise de volée de Huntelaar en pleine lucarne (1-6, 90e).

hap/dhe

PLUS:hp