NOUVELLES

Un prédateur sexuel de retour derrière les barreaux

25/02/2014 09:45 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT

Mario Sanchagrin, un prédateur sexuel présentant un risque élevé de récidive, est de retour derrière les barreaux après avoir enfreint une condition de libération.

Le Beauceron avait été libéré en novembre dernier après purgé 10 ans de pénitencier pour de multiples délits sexuels et voies de fait. 

Sa libération avait soulevé un certain émoi. Fait rare, Mario Sanchagrin a purgé sa peine au complet en raison des risques de récidives jugés très élevés. Il a toujours refusé de participer à un programme de réhabilitation.

Le délinquant sexuel devait respecter plus d'une dizaine de conditions de remises en liberté imposées par le tribunal.

Sanschagrin séjournait à la maison de transition Marcel-Caron dans le quartier Saint-Sauveur à Québec lorsqu'il a été arrêté pour non-respect d'une de ses conditions.

Le prédateur sexuel est retour devant les barreaux pour au moins 90 jours. La Commission de libération conditionnelle devra ensuite statuer à savoir s'il pourra de nouveau être libéré ou si de nouvelles accusations seront portées contre lui.

Mario Sanchagrin a été condamné en 2004 et soumis à une ordonnance de longue durée après avoir purgé sa peine.

PLUS:rc