NOUVELLES

ONU: les réfugiés syriens seront bientôt plus nombreux que les réfugiés afghans

25/02/2014 04:17 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT

Le nombre de réfugiés syriens devrait dépasser le cap du quatre millions d'ici la fin de l'année, devenant ainsi le plus important groupe de réfugiés au monde, devant les Afghans, a indiqué mardi un haut représentant de l'ONU.

Le Haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, en a fait l'annonce mardi, soit quelques jours après que la communauté internationale eut exhorté le régime syrien et l'opposition à autoriser sans plus tarder l'accès des convois d'aide humanitaire à toute la Syrie.

Selon des militants de l'opposition, plus de 140 000 personnes ont été tuées dans le conflit syrien, qui entamera sa quatrième année le mois prochain. L'ONU estime que 9,3 millions de Syriens ont besoin d'une aide humanitaire.

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) avait évalué, à la fin de 2012, que le nombre de réfugiés afghans s'établissait à 2,6 millions de personnes. Les Syriens, avec près de 2,5 millions de réfugiés enregistrés, devraient représenter le groupe le plus important d'ici la fin de l'année. Environ la moitié de ces réfugiés sont des enfants.

S'adressant à l'Assemblée générale des Nations unies, M. Guterres a affirmé mardi qu'il était désolé de voir la Syrie se déchirer de la sorte, le pays ayant lui-même accueilli des réfugiés pendant des décennies avant la guerre.

Les États voisins de la Syrie demandent désormais de l'aide pour accueillir les centaines ou milliers de réfugiés syriens qui fuient chaque jour les violences dans leur pays.

Les représentants de l'ONU ont brossé un sombre portrait de la situation humanitaire en Syrie, mardi, alors que la pression s'accentue sur le président Bachar el-Assad et les rebelles pour qu'ils appliquent la nouvelle résolution récemment adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies.

La résolution prévoit l'adoption de «mesures supplémentaires» si elle n'est pas respectée par les parties.

Selon l'ONU, elle permettrait l'envoi d'aide humanitaire à 3,3 millions de Syriens dans les zones isolées du pays.

PLUS:pc