INTERNATIONAL

Nigeria: 43 morts dans l'attaque d'une école par le groupe islamiste Boko Haram

25/02/2014 05:45 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT
- via Getty Images
A woman (L) walks past burnt houses after an attack by scores of Boko Haram Islamists on February 20, 2014 in the northeast Nigerian town of Bama. The attack has killed 60 people and caused massive destruction to public buildings. Residents said gunmen stormed the town at roughly 4:00 am (0300 GMT) the day before, armed with heavy weapons and tossed explosives into various buildings, forcing residents to flee into the surrounding bush. AFP PHOTO / STRINGER (Photo credit should read -/AFP/Getty Images)

Le dortoir d'une école secondaire du nord-est du Nigeria a été attaqué dans la nuit de lundi à mardi par des membres présumés du groupe islamiste Boko Haram qui ont ouvert le feu et tué 43 personnes, selon des sources hospitalières. Le dernier bilan du chef de police faisait état de 29 morts.

M. Sanusi Rufai n'a pas immédiatement précisé à l'AFP si toutes les victimes étaient des élèves de l'établissement situé dans la ville de Buni Yadi, dans l'Etat de Yobe.

Il était en route mardi vers le lieu de l'attaque, accompagné du gouverneur de l'Etat Ibrahim Geidam.

Selon l'armée, des militants islamistes ont ouvert le feu dans un dortoir de l'école en pleine nuit.

"Il y a eu une attaque à l'école de Buni Yadi vers deux heures du matin" mardi, a déclaré un porte-parole de l'armée de l'Etat de Yobe, Lazarus Eli.

Des attaques similaires à celle de Buni Yadi, à une soixantaine de kilomètres de Damaturu, la capitale de l'Etat, ont fait des dizaines de morts dans la même région l'an dernier.

Selon le porte-parole militaire qui ne disposait pas d'un bilan, le raid s'est produit au College du gouvernement fédéral de la ville, un établissement accueillant des élèves âgés de 11 à 18 ans.

Les assaillants "ont ouvert le feu dans le dortoir", a ajouté M. Eli.

"Les informations sont encore partielles en raison du manque d'accès téléphonique et on ne sait pas combien de lycéens ont été concernés par l'attaque", a-t-il dit.

Le nom du groupe islamiste signifie "l'éducation occidentale est interdite" par le Coran et les islamistes ont attaqué de nombreuses écoles dans le nord du Nigeria depuis le début de leur insurrection en 2009.

En septembre, 40 élèves au moins avaient été tués dans un collège d'enseignement agricole dans la ville de Gujba, dans l'Etat de Yobe. Des militants de Boko Haram avaient attaqué des dortoirs et tiré sur les élèves dans la nuit.

Yobe est l'un des trois Etats du nord-est du Nigeria placés depuis mai sous l'état d'urgence et où l'armée poursuit une vaste offensive contre le groupe islamiste.

Les violences se sont néanmoins poursuivies et plus d'un millier de personnes ont été tuées dans la région depuis cette date.

Boko Haram, classée parmi les organisations terroristes par le Nigeria et les Etats-Unis, dit combattre pour la création d'un Etat islamique dans le nord du Nigeria à dominante musulmane.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les mouvements islamistes en Afrique