NOUVELLES

Ligue des champions: Manchester United subit la défaite 2-0 contre l'Olympiakos

25/02/2014 08:03 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT

PIREAUS, Grèce - Manchester United s'est enlisé encore davantage, mardi soir, perdant 2-0 contre l'Olympiakos au match aller de sa huitième de finale de la Ligue des champions.

Alejandro Dominguez a fait dévier le tir de Yiannis Maniatis derrière David de Gea à la 38e minute, et Joel Campbell a pris le gardien au dépourvu avec une offrande bien placée à la 55e minute au stade Karaiskaki.

David Moyes, qui en est à sa première saison comme gérant du Manchester United après la retraite d'Alex Ferguson, a parlé d'une «très mauvaise» performance, disant croire que l'équipe ne méritait rien de mieux.

Il a dit prendre ses responsabilités pour le revers, ajoutant qu'il y avait une deuxième partie — le match retour à Manchester, le 19 mars — et que l'équipe ferait «tout ce qui est possible» pour renverser la vapeur.

United est seulement sixième dans la Premier League avec une fiche de 13-8-6, et se retrouve à 11 points de Liverpool pour la quatrième place, la dernière position donnant son laissez-passer pour la Ligue des champions 2015.

Triompher cette année dans la Ligue des champions pourrait être la seule façon pour le club anglais d'avoir sa place dans le grand rendez-vous européen l'année prochaine. Manchester United subirait une perte de revenus majeure si elle échouait à se qualifier.

«Nous n'avons simplement pas obtenu les résultats attendus, a dit le milieu Michael Carrick. En tant que joueurs, nous devons relever notre jeu. Il n'y a pas d'autres voies.»

Manchester United a compté un temps de possession de 55 pour cent, mais a été surpassé dans les tirs, 12 contre 5. Wayne Rooney n'a jamais été menaçant et Robin van Persie a raté la meilleure occasion de son équipe, propulsant le ballon au-dessus de la barre horizontale à la suite d'un centre de Chris Smalling à la 82e minute. L'Olimpiakos est le premier club à avoir remporté son match à domicile en six huitièmes de finale.

«C'est une grande victoire contre un club imposant comme Manchester. Nous avions reçu la directive de contrôler le milieu de terrain, et c'est ce que nous avons fait, a dit Maniatis. Les fans ont été merveilleux, et nous les avons rendus heureux. C'est fantastique.»

Dans l'autre partie de la soirée, Robert Lewandowski a marqué deux fois et a mené Borussia Dortmund à un gain de 4-2 contre Zénith, à Saint-Petersbourg.

Dortmund, qui avait perdu contre Bayern Munich en finale l'an dernier, a pris une avance de 2-0 alors que Henrikh Mkhitaryan a compté à la 4e minute et que Marco Reus a ajouté un but 70 secondes plus tard.

Zénith a resserré l'écart avec un but d'Oleg Shatov à la 57e minute, mais Lewandowski a porté la marque à 3-1 quatre minutes plus tard.

Hulk a converti un tir de pénalité pour le Zénith à la 69e minute, mais Lukasz Piszczek a frappé un dur coup avec le dernier but de la formation deux minutes plus tard.

PLUS:pc