NOUVELLES

Les patineurs canadiens de retour au bercail

25/02/2014 06:12 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT

L'équipe canadienne de patinage de vitesse sur courte piste est revenue en sol canadien, mardi, en fin de journée.

Les médaillés Marianne St-Gelais, Charles Hamelin, Valérie Maltais, Charle Cournoyer, Marie-Ève Drolet, Jessica Hewitt, ainsi que tous les autres membres de l'équipe - patineurs et personnel d'entraîneurs - ont rencontré les nombreux médias présents à l'aéroport Montréal-Trudeau, vers 16 h 20.

C'est avec un contagieux sourire de satisfaction que les athlètes ont répondu aux questions des journalistes.

« Je suis content de revenir à la maison, même si j'étais avec beaucoup de membres de ma famille à Sotchi, a mentionné d'emblée Charles Hamelin, avec au cou sa médaille d'or. J'ai hâte de retrouver mon grand lit », a-t-il blagué.

Le champion sur 1500 m a admis que malgré quelques malchances en course, il n'aurait pas abordé autrement ses départs. « C'est ça le patinage sur courte piste, ça fait partie du sport. C'est juste plate que ce soit tombé sur la compétition olympique, mais il faut que je regarde vers l'avant. Et je suis vraiment fier de ma médaille d'or. C'est la première du Canada sur cette distance. Ça prouve que le travail des quatre dernières années m'a permis de rivaliser dans cette course. »

Même son de cloche du côté de Valérie Maltais qui se sentait en confiance pour le relais féminin 3000 m. « J'étais un peu nerveuse au début parce que je n'avais pas participé à cette épreuve à Vancouver. Mais on s'était tellement préparé pour ça que, sur la glace, je me sentais bien. Sinon, c'est sûr que je visais la grande finale olympique au 1000 m, mais c'est ma seule déception. »

Après s'être remis de leurs émotions, les patineurs canadiens seront de retour sur la glace de l'aréna Maurice-Richard dès mercredi. « On a hâte de reprendre l'entraînement et de retrouver nos partenaires, a indiqué Hamelin. À Sotchi on a arrêté de patiner le 21. C'est plutôt inhabituel pour nous de ne pas être sur la glace pendant quatre jours. »

L'équipe canadienne se prépare maintenant à son prochain grand défi : les Championnats du monde des 14, 15 et 16 mars à Montréal.

PLUS:rc