NOUVELLES

Les dons d'organes en hausse au pays

25/02/2014 07:56 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT

Il y a de plus en plus de donneurs d'organes et de transplantations au Canada, selon une enquête de l'Institut canadien d'information sur la santé dévoilée mardi. 

Selon les données de l'institut, en 2012 on comptait 1 079 donneurs et 2 225 transplantations au Canada, ce qui représente 400 transplantations de plus qu'en 2003.

Une amélioration importante, mais loin d'être suffisante disent ceux qui ont perdu des proches en attente d'une greffe.

C'est le cas de Louise Doyon, dont la fille Laurence est décédée en 2012.  La jeune femme de 20 ans attendait une tranplantation de coeur et de poumons qui n'a pas eu lieu à temps. « Si elle avait eu juste trois mois d'attente, elle serait encore ici. Je suis certaine, je suis convaincue », croit-elle.

Pour cette raison, la dame milite et invite les gens à signer une pétition en ligne sur le site internet de l'Assemblée nationale. Elle souhaite faciliter l'échange d'information entre les patients, les donneurs potentiels et leur famille.

« Que ce soit plus facile, à la fois pour le corps médical, pour la famille aussi qui reçoit cette question-là, et pour augmenter le nombre d'organes à greffer ce qui va donner une grosse diminution des personnes en attente. »

13 dons croisés en deux ans

Il existe toutefois un outil qui permet un échange d'information de la sorte. Depuis 2009, le Québec fait partie d'un registre de dons croisés, soit un site où les donneurs et les receveurs peuvent entrer en communication en cas de besoin.

Plus de 200 greffes ont été réalisées au Canada grâce à cette liste de dons croisés, soutient Isabelle Houde, néphrologue au Centre hospitalier de l'Université Laval. « Il y a près de 500 couples ou receveurs qui sont inscrits dans ce registre-là . »

Depuis que le Québec s'est inscrit à ce registre, 13 de ces dons croisés ont été réalisés dans la province.

PLUS:rc