NOUVELLES

Le TSX recule avec les données chinoises, malgré de bons résultats bancaires

25/02/2014 06:05 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mardi, les inquiétudes entourant la santé de l'économie chinoise ayant déprimé les titres liés aux matières premières, tandis que deux des grandes banques canadiennes ont dévoilé de solides résultats trimestriels.

L'indice composé S&P/TSX a échappé 38,1 points pour terminer la journée à 14 188,98 points.

La Banque de Montréal (TSX:BMO) et la Banque Nationale (TSX:NA) ont toutes deux affiché des résultats supérieurs aux attentes pour leur premier trimestre. L'action de la Banque de Montréal a pris 6 cents à 72,63 $ à la Bourse de Toronto, tandis que celle de la Nationale a gagné 62 cents à 44,23 $.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,16 cent US à 90,2 cents US.

À New York, les principaux indices boursiers américains ont perdu des plumes. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a glissé de 27,48 points à 16 179,66 points à la suite de la publication de données témoignant d'un recul des prix des maisons aux États-Unis en décembre, le deuxième en autant de mois. D'autres chiffres ont fait état d'un recul de la confiance des consommateurs américains.

L'indice élargi S&P 500 a cédé 2,49 points à 1845,12 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a échappé 5,38 points à 4287,59 points.

Les matières premières ont reculé avec les marchés, lesquels ont été inquiétés par le ralentissement de la hausse des prix des maisons en Chine pendant le mois de janvier, ainsi que par la faiblesse de la devise chinoise.

Le déclin du yuan fait dire à certains observateurs que Pékin cherche peut-être à soutenir ses exportateurs et à contrebalancer la faiblesse de la demande intérieure. Ce recul est survenu après la publication des résultats de l'enquête mensuelle de HSBC sur l'activité manufacturière chinoise, qui a reculé en février à un creux de sept mois.

À Toronto, le secteur des métaux de base a cédé 0,88 pour cent, le cours du cuivre ayant retraité pour une deuxième séance consécutive, en baisse de 1 cent US à 3,26 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York.

Le cours du pétrole s'est pour sa part déprécié de 99 cents US à 101,83 $ US le baril à New York, ce qui a contribué au recul de 0,52 pour cent du secteur torontois de l'énergie.

Le secteur aurifère du parquet torontois a aussi traîné, abandonnant environ 1,1 pour cent. Le cours du lingot d'or a pourtant gagné 4,70 $ US à 1324,70 $ US l'once à New York. Ce secteur, qui a connu d'importants reculs l'an dernier, s'est rattrapé ces dernières semaines et affiche actuellement une croissance de 30 pour cent depuis le début de l'année.

PLUS:pc