NOUVELLES

John Baird se rendra en Ukraine

25/02/2014 04:42 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, se rendra en Ukraine vendredi afin de constater l'état des lieux.

Le ministre Baird sera accompagné d'une délégation de leaders canado-ukrainiens et de parlementaires lorsqu'il s'envolera vers Kiev, a indiqué mardi le premier ministre Stephen Harper.

La capitale ukrainienne a été l'épicentre d'un mouvement de contestation qui a secoué le pays pendant des mois.

John Baird en profitera pour offrir le soutien du Canada dans l'objectif de restaurer la démocratie en Ukraine, a précisé le premier ministre.

Il doit également rencontrer des membres du gouvernement de transition ukrainien prévu et des membres de la société civile, selon un communiqué publié mardi par le bureau du premier ministre.

«Le Canada se réjouit d'envoyer une délégation à Kiev, pour aider à appuyer cette transition historique qui survient à un moment critique de l'évolution de l'Ukraine. Ce geste témoigne des relations cordiales et durables qu'entretiennent les deux pays», a déclaré le premier ministre Harper dans ce même communiqué.

Au fil du déroulement de la crise politique en Ukraine, Ottawa a formulé plusieurs critiques à l'endroit du président pro-russe Viktor Ianoukovitch, lui reprochant notamment la violente répression des manifestations.

Le 20 février, le premier ministre Harper a annoncé que le Canada avait imposé une interdiction de voyager élargie empêchant les principaux membres du gouvernement ukrainiens, et d'autres individus qui ont la responsabilité politique de la violence, de venir au Canada.

Le gouvernement canadien a réagi positivement au départ du président Ianoukovitch et salué, le 24 février, la confirmation d'Olexandre Tourtchinov au poste de président intérimaire de l'Ukraine.

L'annonce du voyage officiel de John Baird survient quelques heures après que l'ambassadeur de Russie au Canada eut affirmé qu'il était farfelu de suggérer que les troupes russes puissent envahir l'Ukraine. Suggérer une telle chose représente une insulte à l'intelligence des Canadiens, a déclaré Georgiy Mamedov.

PLUS:pc