NOUVELLES

Entente avec Alcoa : soulagement à Deschambault

25/02/2014 11:42 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT

Le maire de Deschambault-Grondines accueille avec soulagement l'entente survenue entre Québec l'aluminerie Alcoa au sujet des tarifs préférentiels d'électricité.

Le gouvernement du Québec a confirmé mardi à Baie-Comeau cette entente conclue avec la multinationale. Cette dernière menaçait de fermer ses trois usines québécoises si elle n'obtenait pas une réduction de ses coûts d'énergie.

Le maire de Deschambault-Grondines, Gaston Arcand, accueille l'entente avec une grande satisfaction. Il souligne qu'Alcoa est le plus grand employeur de la région de Portneuf.

« C'est quelque chose qui est vital pour notre économie. On parle de plus de 500 emplois directs, multipliés par 1,5 fois pour les emplois indirects », fait valoir M. Arcand.

« Alcoa, je dois le reconnaître, c'est plus qu'un employeur. C'est quelqu'un d'impliqué dans son milieu », ajoute M. Arcand.

L'entreprise s'engage à maintenir ses activités au Québec pour une période de 15 ans. Selon l'entente, Hydro-Québec renouvellera les contrats d'approvisionnement en électricité du producteur d'aluminium pour les usines de Bécancour et de Deschambault jusqu'en 2030, et pour l'usine de Baie-Comeau jusqu'en 2036.

On ne sait pour le moment quel tarif d'électricité est consenti à Alcoa. L'entreprise disait ne pas pouvoir soutenir la hausse prévue pour 2015 de 60 % des tarifs d'électricité réservés aux alumineries.

En échange du tarif préférentiel, l'entreprise investira 250 millions de dollars sur 5 ans dans ses trois installations au Québec. Elle consacrera 150 millions de dollars de cet investissement notamment à l'optimisation du centre de coulée de l'usine de Baie-Comeau.

PLUS:rc